Outils pratiquesPasser à l'action

Les ateliers SoManyWays : un format collectif sympathique pour avancer dans ses questionnements professionnels

Publié
Les ateliers SoManyWays : un format collectif sympathique pour avancer dans ses questionnements professionnels

Je souhaite t’aider à être plus épanoui professionnellement. Dans cette démarche, au-delà des articles du blog, je veux te partager tout ce qui peut t’aider dans ton cheminement.

En me renseignant sur les autres acteurs qui se donnent la même mission que moi, j’ai découvert les ateliers SoManyWays, à Paris. Pour mieux pouvoir en parler, j’ai décidé de les tester moi-même. Cet article a pour but de te faire connaître le format d’atelier collectif proposé par SoManyWays pour apprendre à mieux se connaître (soi-même).

SoManyWays souhaite aider chacun à trouver sa place dans le monde du travail, à identifier où on peut s’épanouir et créer de la valeur. Quelle que soit l’étape où on en est. Depuis 2016, l’équipe expérimente des exercices de réflexion au sein des ateliers collectifs.

J’ai testé deux ateliers :

  • Atelier “Prendre de la hauteur”
  • Atelier “Choisir”

L’atelier “Prendre de la hauteur” : des classiques du développement personnel appliqués au travail et revisités au format collectif

En attendant les derniers participants, je discute avec ceux qui sont déjà arrivés. Les motivations à être là sont très différentes. Certains sont en poste, d’autres pensent à une reconversion complète, d’autres sont juste curieux. L’atelier semble donc ouvert à tous niveaux de questionnements.

L’ice breaker permet d’apprendre à faire connaissance autrement

Avant de nous lancer dans les exercices, nous commençons par un petit jeu, en ronde, pour briser la glace et apprendre à nous connaître. Les questions lancées par l’équipe de facilitatrices (animatrices de l’atelier) nous font partager avec le groupe des rêves et souvenirs personnels.

Je trouve magique à quel point on peut en apprendre plus sur une personne en lui demandant ce qu’elle ferait de sa vie si tout était possible, qu’en lui demandant “qu’est-ce que tu fais dans la vie ?”. Ce petit ice breaker nous a préparés pour la suite : des partages encore plus personnels au cours des exercices suivants. Personne n’est obligé à rien, on peut refuser de participer si on ne se sent pas à l’aise, mais je trouve que ce sont justement ces partages collectifs qui font toute la richesse de l’atelier !

Le “tableau de visualisation” : un classique revisité au format collectif

Le tableau de visualisation est un exercice courant dans le milieu du développement personnel. Le but est de représenter visuellement un futur à moyen terme qu’on cherche à atteindre.

Au cours de l’atelier, on nous donne plusieurs dizaines de minutes, chacun avec nos feuilles blanches et nos magazines pour y découper des images. Jusque-là, rien de nouveau sous les tropiques. Mais c’est dans la suite de l’exercice que l’atelier SoManyWays se démarque.

Viens un moment d’échange, en binôme, autour de nos tableaux de visualisation. Ce moment apporte une toute nouvelle dimension. On découvre comment les autres ont organisé leurs pensées et ce qu’ils intègrent comme envies dans leur futur moyen terme. On identifie de nouvelles idées pour son propre tableau (que l’on pourra refaire ou compléter en rentrant chez soi). On se questionne sur sa propre situation.

En verbalisant ce que représente notre tableau pour l’expliquer à notre binôme, ça devient plus clair, plus réel pour soi. Et, par-dessus tout, lorsque le binôme reformule ce qu’on vient de dire, on obtient un point de vue différent sur sa situation. On se rend compte de ce sur quoi on a appuyé, ou, au contraire, qu’on a oublié. On reçoit un nouveau vocabulaire pour décrire sa situation.

Le version collective proposée par SoManyWays pour cet exercice de développement personnel présente une panoplie d’avantages. Une richesse supplémentaire par rapport à un exercice réalisé de façon individuelle uniquement.

La “roue de la vie” : un autre classique qui prend une dimension de coaching collectif

La “roue de la vie” est un autre exercice répandu dans le milieu du développement personnel. Le but est de représenter visuellement son équilibre de vie. Dans un cercle découpé en plusieurs quartiers (qui représentent les différents piliers de sa vie), on colorie plus ou moins selon le degré de satisfaction que l’on en a.

Après un moment individuel pour réaliser notre roue de la vie, nous sommes invités à former des trinômes. A tour de rôle, nous expliquons cette roue de la vie (ou bien nous pouvons raconter où nous en sommes, avec un autre angle si on le souhaite) aux deux autres personnes du groupe. Celles-ci ont ensuite pour mission de nous questionner, puis de nous proposer une suggestion, un conseil, quelque chose qu’elles auraient fait, elles, à notre place dans cette situation.

Ce retour en direct et par deux personnes permet d’apporter d’autres points de vue à ce que l’on a l’impression d’être en train de vivre. Les conseils sont à prendre ou à laisser, mais permettent d’obtenir des éléments auxquels on n’aurait pas pensé tout seul.

Passer dans la peau de celui qui écoute, questionne et donne des conseils est également intéressant. Ecouter les questionnements de l’autre fait miroir et permet de se poser des questions sur soi-même. Par notre conseil, le temps de quelques minutes, on apporte de la valeur à quelqu’un, on se sent utile. Or, être utile à l’autre est un sentiment agréable dans un moment de questionnement.

Le petit pas : actionner l’atelier

A la fin de l’atelier, en quelques minutes, l’équipe de facilitatrices SoManyWays nous invite à écrire notre prochain “petit pas” sur un post-it. Mesurable, délimité dans le temps. Cet exercice est un excellent outil pour actionner tout ce que l’on vient de vivre. Pour éviter de se complaire dans la réflexion et ce moment collectif, le “petit pas” nous pousse à agir concrètement pour faire avancer les choses. Je trouve que c’est une excellente manière de terminer cet atelier.

Bilan de l’atelier “Prendre de la hauteur”

Malgré ma bonne connaissance des exercices pratiqués, j’ai passé un très bon moment. Je trouve le collectif dynamisant. Et SoManyWays a vraiment ajouté une richesse aux exercices via la dimension collective.

L’atelier “Choisir” : original et inattendu

Autant je connaissais bien les exercices de l’atelier “Prendre de la hauteur”, autant ceux de l’atelier “Choisir” ont été complètement nouveaux pour moi. Une découverte totale.

Le but de cet atelier-là, comme l’indique son nom, est de faire un choix. Le premier atelier aidait à se poser des questions sur ce que l’on souhaitait vraiment. Dans ce second atelier (qu’il est logique de faire après le premier), on essaye de débloquer une décision que l’on n’arrive pas à prendre.

L’ice breaker : un moment fun qui nous fait déjà rentrer dans le sujet de l’atelier

Cet ice breaker a été radicalement différent de celui du premier atelier. On nous met dans l’ambiance dès le début : placés en file indienne, nous devons nous déplacer physiquement vers la gauche ou vers la droite pour répondre à la question posée par l’animatrice. Déjà ici nous devons faire un choix : suis-je d’accord avec l’affirmation ou non ? Et à quel degré ? (plus on s’éloigne du centre, plus on donne de poids à la réponse).

J’avais déjà vu ce type d’ice-breaker dans une conférence sur l’holacratie au Lab RH. SoManyWays a su l’adapter à sa propre problématique. Je pense que commencer par ce moment fun nous a mis dans un bon état d’esprit pour la suite.

La frise des choix : reconnaître ses mécanismes de choix

Nous sommes invités à réaliser une frise (ou autre représentation visuelle) de tous les choix que l’on a faits dans le passé. Puis à nous questionner sur ces choix : étaient-ils difficiles ou faciles ? Etaient-ils subis ou choisis ? Enfin, nous analysons les mécanismes qui se cachent derrière chaque choix : pourquoi ai-je fait ce choix ? Et comment m’y suis-je pris(e) pour le faire ?

Dans un autre temps, nous partageons certaines de ces réflexions en binôme, avec plusieurs personnes différentes. Ce moment demande un réel effort de verbalisation, ce qui aide à mieux s’auto-analyser et à tirer des conclusions de l’exercice sur nos mécanismes de choix. Une fois qu’on sait comment on fonctionne, on peut ensuite agir. Soit en intégrant les facteurs qui nous aident habituellement à prendre une décision. Soit en évinçant ceux qui nous bloquent.

L’arbre de pistes à explorer : identifier les meilleures pistes parmi différents choix

Individuellement, on nous propose de représenter sur une feuille notre problématique (le “tronc de l’arbre”), ainsi que toutes les solutions (les “branches”) qui pourraient répondre à cette problématique. Au début, je ne trouvais pas de problématique car je n’étais pas venue avec une décision particulière à prendre. Mais en écoutant un peu mon intuition, une question m’est venue. On a toujours quelque chose qui nous travaille ou qu’on peut vouloir améliorer. C’est ça notre problématique.

Trouver les solutions consiste en une sorte de brainstorming avec soi-même. Mais comment faire un choix parmi ces différentes idées ? Première étape : leur donner une note selon le degré de faisabilité, d’envie de le faire, et de possibilité de le faire rapidement. Les solutions avec les meilleurs scores paraissent les prioritaires à actionner.

Jusque-là, on aurait pu faire ça tout seul chez soi. Mais à nouveau, SoManyWays intègre le pouvoir du collectif. En binôme, à tour de rôle, chacun choisit la piste qu’il a le plus envie d’explorer et raconte comment il l’imagine. Si tout se passe bien, si ça se passait mal. L’autre personne peut ensuite reformuler (pour un effet miroir) puis poser des questions pour creuser, donner des idées pour concrétiser cette piste, et toute autre chose qu’elle souhaite partager.

Ce moment me fait penser au moment collectif autour de la “roue de la vie” dans l’atelier précédent : il naît une réelle richesse de l’échange avec l’autre. On obtient de nouvelles pistes, un autre point de vue. Et quand on sort de là, on a partagé un réel moment de connexion avec l’autre personne. A nouveau, bien plus que si on s’était demandé “Et toi, qu’est-ce que tu fais dans la vie ?”.

Le petit pas : actionner l’atelier

Comme pour l’atelier précédent, l’équipe SoManyWays nous invite à écrire notre prochain “petit pas” sur un post-it. Un moyen de passer à la concrétisation après ces trois heures de réflexion et d’échanges.

Bilan de l’atelier “Choisir”

L’atelier permet de prendre de la hauteur par rapport aux choix que l’on doit faire. Trouver des moyens de le faire. Je trouve que l’aspect collectif est particulièrement intéressant quand on est coincé face à un choix. Car on obtient de la nouvelle “matière” pour avancer.

Bilan des ateliers SoManyWays

Si tu es à Paris et que tu te poses des questions sur ton futur professionnel, je pense que les ateliers SoManyWays pourraient te faire du bien, te permettre d’avancer. En deux soirées, on pose plein de questions, on avance dans sa réflexion, on démultiplie les résultats du questionnement grâce à la dimension collective. Je trouve que ça vaut vraiment le coup de passer ces deux soirées quand on cherche des réponses. SoManyWays ne peut pas promettre de t’apporter toutes les réponses, mais ça devrait te faire avancer à coup sûr.

Les ateliers sont accessibles à tous, à Paris, à prix libre. Si tu es intéressés, tu peux t’inscrire pour un atelier via ce formulaire.

Et si tu as aimé l’article, tu peux soutenir LesNouveauxTravailleurs en likant la page Facebook 😀

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Générer un Revenu Complémentaire grâce à l’Immobilier

Credit photo : Alizée Patton

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.