A propos

Isis Latorre, auteure du blog LesNouveauxTravailleurs.fr

Je suis Isis Latorre, 26 ans. Un jour, j’ai réalisé que j’avais une seule vie et que j’avais pas envie de perdre du temps à faire quelque chose que j’aime pas.

Dans une vie, le travail prend une place énorme (8 heures par jour, 40 ans par vie…). A peu près un tiers de notre journée en fait. Autant le passer à s’éclater et s’épanouir, non ?

En janvier 2016, je venais d’être diplômée et je cherchais mon premier boulot. Je me suis fait la réflexion que, si j’avais pas la problématique financière, j’aurais probablement fait autre chose. Une activité indépendante, un truc qui me fait voyager. Mais j’avais pas vraiment de plan d’action pour ça, alors j’ai trouvé un CDI.

Assez rapidement, je me suis sentie contrainte : horaires de bureau; un manager qui, même s’il fait des efforts pour être cool, est quand même regardant sur mes heures d’arrivée et de départ; tous les jours le même bureau, avec une lumière blanche pas naturelle et pas agréable; prendre le métro bondé 1 heure par jour; un manager sympa mais en tension avec l’équipe technique…Je sentais que cet environnement m’envoyait des ondes négatives. Je croyais dans mon potentiel à bien travailler, mais cet environnement ne me permettait pas de l’exprimer pleinement.

Puis, quelques mois plus tard, tout a changé :

  • Mon manager a quitté la boîte. Et comme la boîte où j’étais avait des caractéristiques d’entreprise libérée (faible hiérarchie, beaucoup d’autonomie et de confiance), j’ai pu devenir beaucoup plus responsable et en maîtrise de mon travail.
  • J’ai pu évoluer vers un poste qui me plaisait davantage et qui mobilisait des compétences pour lesquelles j’étais meilleure (Marketing Product Manager).
  • Comme on n’était plus que 2 ou 3 à venir de temps en temps au bureau, on a quitté l’espace de coworking, ce qui m’a permis de travailler depuis chez moi en remote et d’adapter mon travail à mon rythme de vie. Je raconte cette expérience de travail remote dans un article sur Medium.
  • Comme j’étais libre, je travaillais parfois d’ailleurs que chez moi (dans des cafés, chez d’autres personnes…); un genre de digital nomad intra-muros à Paris

J’ai été très heureuse de cette nouvelle situation car elle a été libératrice. Et je me suis dit que, si ces formats de travail étaient libérateurs pour moi, il y avait des chances qu’ils puissent l’être pour d’autres personnes. J’ai donc décidé d’en parler sur ce blog pour les faire connaître et aider d’autres personnes à libérer leur potentiel.

Pour donner une vision plus réaliste et complète de ces formats, j’ai décidé de partir interviewer des travailleurs remote, digital nomad, slasheurs et d’entreprises libérées, pour les questionner sur leur vie à eux et comment ils se sentent dans ces formats.

Au-delà du blog, je partage aussi des articles et pensées sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/lesnouveauxtravailleurs/

 

N’hésite pas à m’écrire via le formulaire de contact ci-dessous. Si tu es à Paris, je serai heureuse d’aller boire un café ou une bière 🙂
 
Isis

* indique un champ requis