Aimerais-tu te faire coacher ?

Salut ! 😀

Quelle est LA principale difficultĂ©, frustration, ou le plus gros problĂšme que tu rencontres actuellement dans ta dĂ©marche d’épanouissement professionnel ?

Maintenant, admettons que j’écrive un article pour t’expliquer comment dĂ©passer cette difficultĂ©. Dans cet article, tu trouverais des pistes de rĂ©ponses. Mais mĂȘme en mettant tout mon coeur dans cet article et en travaillant des heures et des heures pour qu’il t’apporte le plus de valeur possible, il lui manquera toujours quelque chose


Ce quelque chose, c’est ma connaissance de ton cas particulier, pour pouvoir personnaliser Ă  100% les rĂ©ponses de cet article. Que chaque rĂ©ponse, plutĂŽt que de correspondre “un peu” Ă  ce que tu cherches, corresponde ABSOLUMENT Ă  toi. Et rien qu’à toi.

J’adore Ă©crire et j’adore tenir un blog pour transmettre des idĂ©es et des conseils. Mais ce format possĂšde cette limite : un article est Ă  sens unique.

Si tu cherches à obtenir des réponses vraiment adaptées à ton cas particulier, alors pour moi le coaching est le meilleur format.

Voici quelques difficultĂ©s dont m’ont fait part des personnes abonnĂ©es Ă  ma newsletter, et comment je peux aider Ă  les dĂ©passer au travers du coaching :

 

Quelques problĂ©matiques dont vous m’avez fait part Comment on peut travailler dessus ensemble avec le coaching

J’ai envie de devenir Digital Nomad mais je ne sais pas par oĂč commencer

Je suis moi-mĂȘme devenue Digital Nomad donc je peux te guider pas Ă  pas dans la prĂ©paration de ce changement.

LĂ  oĂč le coaching est un atout dans cette dĂ©marche, c’est que je pourrai adapter mes rĂ©ponses Ă  ta situation prĂ©cisĂ©ment. Car il y a plein de sortes de Digital Nomads, diffĂ©rents mĂ©tiers et façons de voyager, et qu’il faut trouver celle qui te convient Ă  toi particuliĂšrement.

Réussir à rendre rentables mes deux activités annexes de slasheurs pour pouvoir quitter mon emploi salarié

Je ne suis pas une experte des modĂšles Ă©conomiques. Mais ayant baignĂ© dans le monde de l’entrepreneuriat et des startups, j’ai appris Ă  crĂ©er des projets de A Ă  Z, avec une vision transversale qui inclut l’aspect financier.

Pour crĂ©er mes propres projets entrepreneuriaux, j’ai Ă©galement toujours eu une dĂ©marche pragmatique pour ne pas me retrouver Ă  la rue.

Ensemble, on pourra donc rĂ©flĂ©chir Ă  une stratĂ©gie, et tester diffĂ©rentes pistes (puis les ajuster et les faire Ă©voluer), jusqu’à arriver Ă  cette rentabilitĂ© et quitter cet emploi salariĂ© qui ne te correspond plus.

J’ai peur de procrastiner quand je serai en Remote

La procrastination vient souvent d’un manque de motivation. Quelque chose de trĂšs abstrait, peu palpable, et donc difficile Ă  apprĂ©hender et Ă  maĂźtriser.

Quand on manque de motivation, il y a deux issues : soit on trouve comment se motiver, soit on se rend compte que ça vient d’un manque d’alignement avec son travail actuel et il faut envisager d’en changer.

Ensemble, on pourra chercher les causes de ta non-motivation, trouver ce qui te motive dans d’autres situations ou t’a motivĂ© par le passĂ©, puis dĂ©terminer si le Remote (et le travail qui l’accompagne) est propice Ă  ton Ă©panouissement et Ă  ta motivation.

J’ai envie de devenir Digital Nomad mais j’ai peur de faire le mauvais choix

C’est toujours difficile de savoir si une situation va ĂȘtre adaptĂ©e Ă  nous tant qu’on ne l’a pas vĂ©cue. Donc c’est normal d’avoir peur de se tromper.

A mes yeux, on peut rĂ©duire voire Ă©radiquer ce sentiment en apprenant Ă  faire des choix de façon trĂšs pragmatique (en ayant Ă©valuĂ© la situation dans son ensemble et vĂ©rifiĂ© l’adĂ©quation de la solution avec le problĂšme qu’on cherche Ă  rĂ©soudre).

Ensemble, on pourra donc identifier ce qui te pousse Ă  vouloir changer, Ă©value la pertinence de la solution “Devenir digital Nomad” par rapport Ă  ce problĂšme, envisager d’autres solutions, imaginer des moyens de tester ce mode de travail avant de se lancer Ă  100%. Et enfin, dĂ©terminer ton plan B au cas oĂč, finalement, ça ne te plaise pas (toujours avoir un plan B dans toute situation :D).

J’ai peur que mon projet ne marche pas financiùrement

On ne peut jamais ĂȘtre certain Ă  100% des rĂ©sultats que l’on va obtenir avec son projet. En revanche, ce que l’on peut faire, c’est envisager les grands scĂ©narios possibles :

  • le rĂ©aliste : ce que je pense imaginer pouvoir gagner avec ce projet
  • l’optimiste : les chiffres que ça donnerait si ça se passait mieux que prĂ©vu
  • le pessimiste : les chiffres que ça donnerait si ça se passait moins bien que prĂ©vu
  • le pire scĂ©nario : quelle est la pire situation qui puisse arriver

Une fois qu’on sait ça, on peut mettre en place des actions pour viser les hypothĂšses rĂ©aliste voire optimiste, ainsi que des plans B au cas oĂč les deux autres situations arrivent.

Et ensuite, tu peux apprendre Ă  vivre avec de l’incertitude et Ă  modifier ta stratĂ©gie au fur et Ă  mesure que ton projet avance.

En coaching, on pourra réfléchir à tout ça ensemble.

Entre mon travail et ma vie de famille, je ne trouve pas le temps d’avancer sur mon projet et ça me stresse

Je me suis rendu compte que le stress venait souvent d’un sentiment de non-contrĂŽle sur la situation. Pour diminuer le stress, il faut donc trouver un moyen de retrouver un sentiment de contrĂŽle sur la situation.

Pour moi, le meilleur moyen de le faire est d’avoir un plan, et de toujours savoir oĂč on en est par rapport Ă  ce plan.

L’impression de manque de temps vient du fait qu’on est contrĂŽlĂ© par le temps au lieu de le contrĂŽler. ContrĂŽler le temps passe par des systĂšmes d’organisation. Mais pas n’importe lequel qu’on trouve dans des articles sur Internet. Le systĂšme qui NOUS correspond.

En coaching, on pourra prendre en compte ta maniùre de vivre et tes contraintes, pour trouver le systùme qui te permettra d’avancer sur ton projet.

Mon projet est flou

Un projet se dessine au fur et Ă  mesure qu’on se pose des questions et qu’on y apporte des rĂ©ponses. Quand notre projet est flou, on a besoin de trouver les bonnes questions Ă  se poser, pour pouvoir y apporter des rĂ©ponses.

Ensemble, on pourra chercher les premiĂšres questions Ă  se poser pour faire avancer le projet, et comment aller chercher les rĂ©ponses. Puis les nouvelles questions Ă  se poser au fur et Ă  mesure qu’il avance. Jusqu’à sentir qu’on sait oĂč on veut aller et y aller.

J’ai peur de ne pas savoir dĂ©marcher, ne pas savoir me vendre

Je ne suis pas experte dans la vente commerciale. Mais, comme pour l’aspect financier, j’ai aussi appris Ă  inclure l’aspect commercial d’un projet dans ma stratĂ©gie.

Pour rĂ©ussir Ă  vendre, je suis convaincue qu’il faut apprendre Ă  dĂ©velopper trois choses :

  • Une connaissance de ses forces et sa proposition de valeur pour ĂȘtre rĂ©aliste sur ce qu’on peut apporter aux autres et ce qu’on ne peut pas leur apporter.
  • Une empathie envers les besoins des autres personnes pour dĂ©placer l’attention depuis nos besoins (gagner de l’argent) sur les leurs. Car vendre, c’est rĂ©pondre au besoin de quelqu’un d’autre.
  • Une stratĂ©gie de vente : trouver les bons canaux (peut-ĂȘtre en tĂątonnant)

Ensemble, on pourra explorer ces trois points.

Je ne trouve pas ma voie

Ne pas trouver sa voie peut ĂȘtre liĂ© Ă  :

  • Un manque de connaissance des voies professionnelles qui pourraient correspondre
  • Un manque de connaissance de ce dont on a besoin
  • Un manque d’exploration sur le terrain (tester des choses), et peut-ĂȘtre un manque de temps pour le faire

Je ne connais pas tous les mĂ©tiers qui existent et toutes les voies professionnelles possibles. En revanche, je suis une dĂ©brouillarde. Ce qui veut dire que, face Ă  une situation, je sais trouver des pistes Ă  explorer pour me dĂ©pĂȘtrer de lĂ .

Ensemble, on pourra chercher ces pistes, explorer tes forces et ta proposition de valeur, et trouver comment aller tester des choses pour que tu puisses sentir ce qui t’attire.

Je ne me sens pas lĂ©gitime si je ne fais pas d’études dans le domaine que je vise Le sentiment de non-lĂ©gitimitĂ© vient de la diffĂ©rence entre la perception que l’on a de “ce qui devrait ĂȘtre” avec sa perception de “ce qu’on fait ou compte faire”.

Notre impression de “ce qui devrait ĂȘtre” vient de notre Ă©ducation, des codes de notre sociĂ©tĂ©, de ce que nous ont dit d’autres personnes. Pour faire disparaĂźtre le sentiment de lĂ©gitimitĂ©, il faut former une nouvelle vision de “ce qui devrait ĂȘtre”, une vision qui nous est propre.

Ce travail est trĂšs difficile car on va toucher Ă  des croyances personnelles qui peuvent ĂȘtre trĂšs ancrĂ©es. Mais il est possible de travailler sur ses croyances et de les changer. C’est ce qu’on pourra faire ensemble.

Tu penses que le coaching peut t’aider ?

Que ta problĂ©matique soit dans le tableau ou non, envoie-la moi via ma page de contact et je te dirais si je peux t’aider.

Le coaching coĂ»te 80€ par sĂ©ance (chaque sĂ©ance dure une heure) (paiement par virement).

Certaines problĂ©matiques nĂ©cessiteraient de faire plusieurs sĂ©ances, mais tu restes libre de choisir si tu ne souhaites en faire qu’une pour commencer, ou quand tu souhaites arrĂȘter.

Le coaching se fait par appel vidéo à distance (via Skype). Pourquoi par Skype ? Car :

  • C’est un format qui te permet de faire les sĂ©ances facilement depuis chez toi
  • Et aussi parce que, comme tu le sais sĂ»rement, je suis Digital Nomad donc je change rĂ©guliĂšrement de lieu de vie et suis souvent dans un autre pays (actuellement en AmĂ©rique Latine). 🙂

IntĂ©ressĂ©(e) pour te faire coacher ? CLIQUE ICI POUR M’ECRIRE

A bientĂŽt !