Se lancer

Digital Nomad : Quelle Banque Choisir pour Limiter ses Frais Bancaires à l’Etranger ?

Publié
Comparateur de Banques pour Digital Nomads

Tu es en train de préparer ton départ à l’étranger en tant que Digital Nomad ? Tu te demandes quelle banque et quelle carte bancaire choisir pour limiter tes frais bancaires à l’étranger ?

Dans cet article, tu comprendras quels sont les deux frais bancaires principaux que les Digital Nomads payent une fois à l’étranger et comment limiter leur montant. En fin d’article, tu trouveras un comparatif des meilleures solutions bancaires pour Digital Nomads, pour pouvoir choisir celle qui est adaptée pour TOI.

Les 2 types de Frais Bancaires à Anticiper

Quand on voyage à l’étranger (hors zone Euro), on se retrouve à payer deux types de frais bancaires.

1. Les frais de retrait

Les frais de retrait sont les frais que l’on paye à chaque fois que l’on retire de l’argent au distributeur. La banque que l’on a choisi nous fait payer soit un montant fixe (ex : 1 euro), soit un pourcentage (ex : 2% du montant total retiré), soit les deux (ex : 1 euro + 2% du montant total retiré).

En plus de ce montant-là, on doit payer les frais du distributeur local du pays dans lequel on est. Par exemple, à Medellin en Colombie, à chaque fois que j’ai retiré au distributeur, quel que soit le montant retiré, j’ai payé 4€ de frais au distributeur local. Ce montant n’est pas déduit de ce qu’on retire mais prélevé sur le compte bancaire correspondant à la carte utilisée.

On pourrait se dire : “Qu’à cela ne tienne, je vais uniquement payer par carte et ne pas faire de retrait !”. Mais dans beaucoup de pays, les paiements par carte bancaire ne sont pas monnaie courante. Ou bien pas dans tout le pays, ou pas dans tous les magasins (les plus petits magasins n’ont probablement pas de quoi se procurer ce genre de système, sans parler des vendeurs de rue). La majorité des transactions se fait donc en cash, ce qui suppose de retirer du liquide au distributeur (et donc de payer les frais qui vont avec).

Voici par exemple la situation dans les pays que j’ai visités en 2018 en Amérique Latine :

Jamais de paiement par carte bancaire Paiement par carte bancaire possible dans quelques restaurants/cafés Paiement par carte bancaire possible dans la majorité des restaurants/cafés (mais pas dans les petits magasins, taxis ou métro)
Cuba

Mexique (Chiapas)

Bolivie

Brésil (Rio de Janeiro)

Argentine (Buenos Aires)

Mexique (Yucatan)

Colombie (Medellin)

 

2. Les frais de paiement

Le deuxième type de frais bancaire que l’on peut payer sont les frais de paiement, c’est-à-dire à chaque fois qu’on paye par carte bancaire. Ca vaut si on paye dans un restaurant, mais aussi si on achète des billets d’avion sur un site web étranger qui ne convertit pas lui-même en euros (une compagnie aérienne locale, et même Uber).

En revanche, avec Airbnb et Booking, par exemple, comme la conversion est faite directement par le site, notre banque ne nous fait en principe pas payer de frais. En revanche, on subit peut-être le taux de conversion du site, qui peut ne pas être exactement aligné avec le taux de conversion officiel.

A nouveau, quand on paye par carte bancaire, en plus de payer des frais à sa banque, il se peut qu’on paye une commission auprès du marchand. A priori, cette commission vient du fait que les marchands ont à payer des frais pour chaque paiement qu’ils reçoivent par carte bancaire. Donc, au lieu de les assumer eux-mêmes, ils les font assumer au client.

Voici les commissions que je me rappelle avoir vu passer en Amérique Latine :

Bolivie & Brésil : ~3%

Argentine & Mexique : ~5% à 10%

Colombie : ~5 à 16% (!)

Quelle Banque Choisir pour Limiter les Frais de Retrait et Paiement à l’Etranger ?

Pour limiter les frais de retrait et de paiement à payer une fois en vadrouille, il faut se renseigner sur les différentes offres des banques, dans les sections “Retrait en devise étrangère autre que l’euro” et “Paiement en devise étrangère autre que l’euro”.

Heureusement pour nous, les Digital Nomads et aspirants Digital Nomads, les nouvelles banques en ligne, ainsi que des startups de la Fintech ont émergé ces dernières années et sont venues casser les prix du marché. Grâce à elles, les frais que l’on paye sont largement réduits par rapport aux voyageurs d’il y a quelques années.

Mais maintenant qu’il y en a plusieurs, reste à savoir laquelle est faite pour TOI.

Solution n°1 : Boursorama + Revolut

Je vais commencer par la solution que j’ai moi-même choisie en juin 2018 avant de partir, puisque c’est la meilleure solution que j’ai trouvée à l’époque. En fin d’article, tu trouveras un comparatif des différentes solutions.

Pour les retraits : Carte Visa Premier Boursorama (gratuite + 1,94%)

Avant de décider de partir en Amérique Latine, j’avais créé un compte Boursorama pour bénéficier d’une carte bancaire gratuite. Comme je venais de quitter mon boulot, mes 3 derniers mois de salaire entraient dans la catégorie qui me donnait accès à la carte Visa Premier (la dorée) pour trois ans. Elle présente les mêmes tarifs que la carte Visa Classic mais elle a plus d’avantages au niveau Assistance et Assurance (Je ne parlerai pas des Assurances/Assistances dans cet article puisqu’ici, l’idée est avant tout de trouver comment limiter les frais de retrait et de paiement). A cause de cela, l’obtention de cette carte est conditionnée : il faut prouver avoir gagné un certain revenu dans les trois mois précédant la création du compte bancaire.

Pour limiter mes frais de retrait une fois en voyage en Amérique Latine, j’ai décidé que j’utiliserais cette Carte Visa Premier pour mes retraits, car les frais étaient les plus avantageux que j’ai trouvés : 1,99% du montant total retiré en 2018, 1,94% début 2019.

Pour les paiements : Carte prépayée Revolut (20€ + gratuite)

Les frais de paiement à l’étranger chez Boursorama sont également de 1,94% par transaction. Comme je savais qu’il existait des cartes prépayées avec lesquelles les paiements à l’étranger étaient gratuit, j’ai décidé d’obtenir une deuxième carte, pour mes paiements.

Pour limiter mes frais de paiement, j’ai donc commandé une Carte chez Revolut, une société britannique de la “Fintech” qui propose des services bancaires en France (tout ça pour dire que ce n’est pas exactement une banque mais qu’elle propose une carte bancaire).

La carte coûtait 20€ à l’achat au moment de mon départ, 5,99€ maintenant.

Les retraits sont gratuits hors zone euro jusqu’à 200€ par mois, puis coûtent 2% du montant par retrait (+0,5% les weekends). Ce montant est étendu à 400€ avec Revolut Premium.

Les paiements par carte bancaire, eux, sont gratuits à l’étranger. Donc, si je paye par carte, je ne paye aucun frais vis-à-vis de ma banque. En revanche, il se peut que j’aie à payer les commissions locales.

Pour pouvoir payer avec la carte Revolut, il faut mettre de l’argent sur son compte Revolut. Ca se fait en faisant un virement bancaire depuis un autre compte bancaire vers le compte Revolut.

Attention : j’ai personnellement rencontré des problèmes pour recharger mon compte Revolut car, pour valider le transfert d’argent, il fallait que je donne un code de sécurité que le système de sécurité de Boursorama (3D Secure) m’envoyait sur mon téléphone. Or, je n’avais pas activé mon téléphone Français à l’étranger au départ. Pour recevoir ce SMS, il fallait donc que je change mon numéro de contact sur mon profil Boursorama, ce qui prenait du temps. Et comme il s’agissait de cartes SIM locales, je ne recevais souvent pas le SMS malgré tout. Cette situation m’a fait perdre beaucoup d’argent car j’ai dû faire mes paiement en carte avec ma carte Boursorama, dont les frais pour les paiements sont élevés. Si ta banque utilises ce système de vérification pour chaque virement, je te conseille donc de bien activer ton numéro de téléphone français à l’étranger. Par exemple, chez Free, on peut avoir un forfait à 2€/mois seulement pour conserver son numéro, mais activer l’Option Voyage pour pouvoir recevoir des SMS à l’étranger.

Avis sur cette solution

En théorie, c’est une bonne solution, car les frais de paiement sont nuls, et les frais de retrait sont faibles comparés à d’autres banques.

En revanche, il faut absolument pouvoir faire les virements vers son compte Revolut facilement, pour ne pas se retrouver à faire ses paiements avec son autre carte.

Le défaut de cette solution est qu’elle ne résout pas les frais que l’on paye aux distributeurs locaux, ainsi que les commissions locales de paiement par carte. Mais je n’ai trouvé aucune solution à ce jour qui le permette de toute façon.

Le tout dans le tout, parce que j’ai mal géré cette situation (l’histoire du code de vérification par téléphone pour Revolut), et à cause des frais locaux, cette solution m’a coûté plus cher que prévu.

Enfin, comme tu pourras le voir dans le tableau comparatif en fin d’articles, cette solution n’est finalement pas la moins chère.

Gagne 80€ en créant un compte chez Boursorama (en te faisant parrainer par moi)

Quand on crée un compte chez Boursorama en passant par un lien de parrainage, on reçoit 80€. Si tu veux créer un compte chez Boursorama, tu peux donc passer par ce lien pour recevoir 80€ sur ton compte à sa création. Boursorama me versera un montant à moi aussi pour t’avoir parrainé(e), tout le monde est gagnant ! 😀

Note : Boursorama modifie régulièrement le montant que l’on touche quand on se fait parrainer. Peut-être qu’au moment où tu cliqueras sur ce lien, il ne sera que de 50€. Mais s’il est de 80€, je te conseille d’en profiter et de créer ton compte à ce moment-là !

Après avoir cliqué sur le lien, pour recevoir l’argent du parrainage, il faut bien que tu cliques sur “Accepter l’invitation et ouvrir un compte bancaire Particulier”.

Solution n°2 : Carte Payante avec Zéro Frais

Comme mes retraits et paiements étaient gratuits en France, j’avais développé cette croyance que payer une carte bancaire ne servait à rien. Ce qui, en soit, est assez juste quand je vis en France.

Mais pendant mes huit mois de nomadisme en Amérique Latine en 2018, j’ai réalisé à quel point ce postulat était faux quand on voyage à l’étranger.

J’avais pourtant fait quelques calculs avant de partir pour voir quelle offre vaudrait le plus le coup. Mais, par simplicité, et dans le doute, je ne voulais que des cartes bancaires gratuites. Donc je me suis limitée aux offres disponibles avec celles-ci.

Pendant mon voyage, j’ai découvert que certains de mes amis qui payaient une carte mensuellement perdaient beaucoup moins d’argent que moi en frais.

Pour ne payer vraiment aucun frais, ni sur les retraits, ni sur les paiements par carte bancaire, une meilleure solution est donc de choisir une carte payante qui permet de ne payer aucun de ces frais.

J’ai entendu parler de 2 cartes principales qui permettent ça : Nickel (startup française) et N26 (startup berlinoise). Voici un tableau comparatif des offres de ces deux banques :

N26 N26 Black Nickel Nickel Chrome
Coût 2,9€/mois, soit 34,8€/an 9,9€/mois, soit 118,8€/an 20€/an, soit 1,67€/mois 30€/an, soit 2,5€/mois
Frais de retrait hors Zone Euro 1,7% 0€ 2€ / retrait 1€ / retrait
Frais de paiement par carte hors Zone Euro 0€ 0€ 1€/transaction 0€

 

J’avais pour autre croyance que les frais fixes (exemple : 1€/retrait) revenaient plus chers. C’est vrai en France, car personnellement, je retire 20€ par-ci, 20€ par-là. Donc, à 1€ le retrait, ça revient à 5% de commission à chaque retrait, ce qui est énorme !

Mais, à nouveau, à l’étranger, ce postulat ne s’applique plus. Car dans les pays où la carte bancaire est répandue, les montants de mes retraits avoisinent plutôt les 200 à 300€ (pas plus car certains distributeurs ne le permettent pas, et aussi pour éviter de me faire voler plus de liquide que ça). A l’étranger, les frais fixes peuvent donc devenir plus intéressants.

Le défaut de cette solution est qu’on ne compte que sur une seule carte pour faire à la fois ses retraits et ses paiements. Si on se fait voler cette carte, on ne peut plus rien payer et c’est problématique. Je trouve plus judicieux de partir avec deux cartes, que l’on ne transporte jamais ensemble, au cas où l’une des deux soit volée.

Et une contrainte est que, pour N26, seuls les résidents de certains pays peuvent s’inscrire. Si tu es Français, pas de soucis. Mais si tu es Belge, Suisse ou Canadien, il te faudra avoir une adresse de résidence en France, Allemagne, Autriche, Irlande, Italie, Espagne, Slovaquie, ou Grèce pour t’inscrire.

Solution n°3 : Négocier ces Frais auprès de sa Banque Actuelle

Si tu es client d’une banque depuis un certain temps, tu peux essayer de négocier des frais au rabais. La banque acceptera peut-être, dans le but de te garder comme client (et surtout tout l’argent que tu as sur tes comptes).

Si tu es étudiant, regarde les offres spéciale étudiants des banques : elles ont parfois des offres avec des frais de retrait/paiement réduits à l’étranger pour les étudiants qui partent étudier à l’étranger un temps.

Comparateur Spécial Digital Nomad des Frais Bancaires par Banque

Je n’inclus dans ce tableau que les banques les plus pertinentes pour les Digital Nomads. Toutes les autres banques ont, a priori, des frais plus élevés que ceux indiqués dans ce tableau (à moins de les avoir négociés).

Je les ai classées de la moins chère à la plus chère, par rapport à l’exemple que j’ai utilisé pour mon calcul.

Comparatif Banques Digital Nomad

Dans l’exemple que j’ai donné, la carte la plus avantageuse est donc Nickel Chrome. J’ai basé cet exemple sur le nombre et montant des virements que j’ai eu tendance à faire personnellement pendant mes huit mois en Amérique Latine. Sachant que mon loyer était un virement donc je ne l’ai pas inclus. Quant aux paiements par carte, tantôt j’en ai fait de très petits, juste pour un café, tantôt pour de grosses additions de restaurant.

Mais cet exemple n’en est qu’un parmi d’autres. Peut-être as-tu une manière de dépenser et gérer tes retraits/paiements bien différente de la mienne. Dans ce cas, tout le calcul est à refaire selon le type de retrait et paiements que tu penses faire.

Et bien sûr, ce calcul ne vaut que si tu voyages hor Zone Euro. Si tu voyages en zone Euro, tu n’auras pas du tout les mêmes problèmes (les tarifs sont différents pour les retraits/paiements en euro). Mais tu devras quand même comparer les banques avec lesquelles il y a des frais lorsqu’on retire dans un distributeur autre qu’un de leur marque.

A retenir pour choisir ta banque de Digital Nomad

Le tableau récapitulatif ci-dessus te donne les tarifs appliqués par ces banques très adaptées aux Digital Nomads. Je t’invite à refaire les calculs pour les adapter à ta manière de fonctionner : nombre de retrait et leur montant, idem pour les paiements. Ce comportement peut aussi varier selon les pays dans lesquels tu comptes voyager.

Par ailleurs, quatre choses à retenir :

  • Il vaut mieux partir avec 2 cartes (pour pouvoir continuer à vivre même si on s’en fait voler une des deux) ;
  • Les offres présentées dans le tableau ci-dessus sont avantageuses pour un Digital Nomad qui voyagerait toute l’année. Si tu comptes partir uniquement quelques mois, il te faut penser au coût de ces cartes quand tu rentreras en France, et peut-être les choisir en fonction de ça.
  • Les cartes bancaires donnent souvent droit à une Assurance et une Assistance pendant les trois premiers mois à l’étranger. Ce sont souvent de bonnes assurances et elles ne te coûtent rien puisqu’elles sont incluses avec les cartes bancaires. Utiliser ces assurances au début de son voyage permet de limiter le coût annuel de l’Assurance Voyage. Pour en savoir plus sur ce sujet, je t’invite à lire mon article sur les 9 démarches santé à faire avant de partir en voyage.
  • Si tu n’es pas encore client Boursorama, sache que tu peux recevoir 80€ sur ton compte si je te parraine. Si tu veux gagner 80€ aussi facilement que ça, crée ton compte Boursorama en cliquant sur ce lien (qui montrera à Boursorama que tu viens de ma part). De mon côté, je toucherai également une somme pour t’avoir parrainé, tout le monde est gagnant ! 😀

Pense à t’abonner à la chaîne Youtube, sur laquelle je vais bientôt sortir tout un tas de vidéos pour les aspirants Digital Nomads ! 😀

Photo de couverture : rawpixel on Unsplash

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.