Design Humain

PODCAST 58 | Design Humain : la double boussole du Manifesteur Générateur à Autorité Emotionnelle

Publié

Si tu ne sais pas encore ce que c’est, clique ici pour lire la définition du Design Humain.

Dans l’épisode précédent, nous avons parlé des Manifesting Generators et Generators, et de l’importance pour eux d’apprendre à différencier leur stratégie (“répondre”) de celle des Manifestors (“initier”).

Aujourd’hui, nous allons un cran plus loin avec les Manifesting Generators. Et plus précisément, ceux qui ont l’Autorité émotionnelle.

L’Autorité joue un grand rôle dans nos prises de décision. Comprendre son Autorité, c’est comprendre comment prendre de bonnes décisions.

Dans cet épisode, tu découvriras les deux aspects de la “boussole” de prise de décision des Manifesteurs Générateurs à Autorité émotionnelle (Sacral + autorité émotionnelle), et comment utiliser cette double boussole.

Si tu ne sais pas si tu es Generator, Manifesting Generator ou autre, clique ici pour le savoir en 2 minutes.

Et clique sur le bouton “play” du lecteur ci-dessous pour écouter le podcast. 👇

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

8 réflexions au sujet de « PODCAST 58 | Design Humain : la double boussole du Manifesteur Générateur à Autorité Emotionnelle »

  1. je me fais tous les podcasts dans ma lancée 🙂 c’est exactement ça…!! j’ai le canal 34 20 en noir avec les portes définies. (j’ai l’impression de m’être formée en accélérer sur le design humain en 2/3 jours depuis la découverte de ton article dessus!(pas en profondeur c’est sur) du coup moi j’expérimente une longue vague émotionnelle avec des pics des regains mais j’y vois pas clair encore et c’est ce que je fais je ne m’engage pas à long terme car je ne suis pas convaincue je veux pas me sentir bloquée et d’un autre je peux faire des choses à court terme pour lesquelles je m’enthousiasme pas pour être dans l’action et je me dis que j’aurais l’illumination un jour ou pour tester 🙂 j’ai une amie qui adore le MBTI pou qui ça a été une révélation j’ai passé également ce test et je m’y suis reconnue complètement mais moi je n’ai pas eu le “ahhh mais ouiii” par contre le design humain oui!! c’est beaucoup plus parlant pour moi! ça me donne pas ma voie mais c’est mieux c’est se réaligner avec soi et pouvoir avancer à petit ou grand pas en s’écoutant. c’est plus open!ça serait intéressant de savoir comment on peut travailler sur son autorité émotionnelle car la réponse on l’a en dessous, apprendre à composer avec, à voir pourquoi elle se déclenche là et nous met dans le brouillard et après elle se dissipe, son mécanisme car ça peut être handicapant dans les bonnes prises de décisions qui doivent être rapides et ça peut aussi être révélateur car si ça se déclenche je pense qu’il y a une raison utile aussi tout est bien fait en général… je ne sais pas si cette question a été étudiée.

    1. Haha, j’ai presque envie de dire que “se faire tous les podcasts dans la lancée” est bien un truc de Manifesteur Générateur. En mode “à fond” quand notre Sacral répond “oui” à un truc. Visiblement le sujet du Design Humain intéresse ton Sacral et boum, t’es à fond, haha. Moi ça m’a fait ça pour la formation que je suis : j’ai regardé tous les premiers cours d’un coup, passionnée. Puis quand j’ai dû arrêter parce que les suivants n’avaient pas été publiés, j’ai été super frustrée. J’aurais pu continuer pendant encore un petit bout de temps !

      Top que tu aies repéré ta vague émotionnelle.
      Je ne sais pas si c’est l’entrée dans l’automne, le placement des planètes ou quoi, mais moi ma vague émotionnelle dure longtemps là. Comme toi, j’ai des petits pics où je regagne un peu en clarté, comme ces jours-ci. Mais je sens malgré tout qu’il est trop tôt pour prendre de grosses décisions (comme choisir ma future assistante ; du coup j’ai prévnu que j’allais prendre au moins une semaine pour me décider et revenir vers elles ; mais si je sens que je manque toujours de clarté, j’attendrai, pour ne pas risquer de prendre une mauvaise décision).

      Super que le Design humain te fasse cet effet ! Moi je l’ai eu avec le MBTI à l’époque (en 2011), et avec le Design Humain en 2020 🙂
      Et tu as tout à fait compris l’idée : non pas “se changer”, mais comprendre qui l’on est et se réaligner avec ça, le respecter, pour que ce soit plus fluide.

      Pour ta suggestion (“ça serait intéressant de savoir comment on peut travailler sur son autorité émotionnelle”) : je n’ai pas encore suffisamment exploré la question à ce jour (surtout du fait que je ne suis pas sortie de ma vague émotionnelle) donc je note, pour l’avoir en tête, et en parler davantage (si je suis inspirée). Ce que je pensais tester, c’est de tenir un journal dans lequel je note les cycles lunaires, mes cycles menstruels, et les effets que j’ai chaque jour. Puis d’observer s’il y a des choses qui reviennent, à un certain moment du cycle lunaire ou menstruel. Car j’ai l’intuition que les vagues émotionnelles pourraient être liées à ça (pour répondre à “quand ça se déclenche”).

      Après, la subtilité, c’est qu’il faut différencier “vague émotionnelle” et des moments où on ressent des émotions, mais qui ne sont pas une vague émotionnelle. Toute émotion aura des choses à nous dire sur ce qu’on a besoin de changer, les limites qu’on n’a pas respectées… La vague émotionnelle, elle, me semble plutôt être la fin de notre “cycle” de type à autorité émotionnelle en Design Humain. On doit avoir plusieurs phases, du genre : Phase 1 = vague émotionnelle qui nous oblige à faire une pause pour faire le point, à donner le temps de se régénérer ; Phase 2 = on retrouve la clarté, on est à fond et on avance vite, on est excité ; Phase 3 = panne d’inspiration, attente que ça arrive (mais on est hors vague émotionnelle) ; Phase 4 = “sagesse”, réflexion/bilan sur ce qui a été fait, ce qui était particulièrement intéressant. Là je dis ça comme ça, un peu au pif, mais ce serait intéressant d’essayer d’observer ces phases et de voir si on peut sortir un schéma récurrent, comme ça l’a été fait avec Lune Rouge et le cycle menstruel. 🙂

  2. Bonjour, je suis manifester émotionnel 3/6
    Je dois initier, mais j’ai un peu de mal avec cette notion.
    Peux-tu me dire ce que tu sais sur ça ?
    Tu suis une formation, peux-tu m’en parler ?
    Avec qui ? Comment cela se passe ? Le niveau de difficulté, les tarifs.
    Je te remercie par avance

    1. Bonjour Carol ! Merci pour ton commentaire et ta question !
      “Manifester” veut dire que, pour toi, c’est correct de te lancer sur n’importe quelle idée/projet qui te vient. Alors qu’un Manifesteur Générateur ou Générateur a besoin de ne sélectionner que les projets auxquels son Sacral répond. Toi, tu n’as pas besoin de te préoccuper de ça. Tu es faites pour être une leader qui a des idées et peux toutes les mettre en place.

      En revanche, tu as deux “limites” auxquelles faire attention :
      1) L’énergie que tu ressens quand tu as une nouvelle idée n’est pas durable sur du long-terme. Certaines idées vont peut-être te passer après un certain temps et tu n’auras plus envie de les mener jusqu’au bout. Tu dois donc trouver une organisation qui te permet de concrétiser tes idées sans les abandonner avant la fin (si tu veux réussir à gagner de l’argent avec ces idées en tout cas). Ca peut vouloir dire choisir des formats “courts”, qui ne durent que le temps de ton énergie. Ce n’est qu’une idée. Il y a sûrement d’autres manières pour toi de gérer ça et il te faut les epxlorer, trouver ce qui te va bien à toi. Une autre idée : avoir un poste/métier de “consultante” dans lequel tu es la personne qui amène les idées, mais pas celle qui les “bâtit” sur la durée. Ou bien t’associer avec une ou plusieurs personnes complémentaires qui, elles, sont des Générateurs par exemple, qui auront envie de s’emparer de l’idée et de les construire comme il faut, étape après étape.

      2) Comme tu as une autorité émotionnelle, tu connais sûrement des vagues : tu oscilles entre des phases d’euphorie pour une idée, puis de doute. Si tu crées dans l’euphorie, tu risques de ne pas te sentir bien quand tu atteins la période de doute. Et en période de doute, tu risques de ne pas avoir suffisamment confiance en ton idée pour la lancer, voire tu risques de mettre des pris trop bas par rapport à la valeur apportée. Le meilleur moment pour lancer un projet est d’attendre la “clarté”, qui vient après une ou plusieurs vagues d’euphorie-doute. Cette partie de ton Design sera sûrement la plus difficile à appréhender (je suis moi aussi une autorité émotionnelle et ce n’est pas toujours évident de me rendre compte d’où je suis dans ma vague émotionnelle, et de choisir le bon moment pour lancer un projet). Il ne faut pas que cette idée te bloque. Le mieux est d’expérimenter “sur le terrain”. Essayer de lancer tes idées et voir quand tu te sens plus ou moins bien. Si tu ne t’es pas sentie bien, tu peux regarder si ça vient du fait que tu étais dans ta vague émotionnelle. Tu apprends de l’expérience, et tu essaies de faire “mieux” (c’est-à-dire plus en accord avec ton autorité) la prochaine fois. 🙂

      La formation que j’ai suivie est celle de Jessica Johansen. Elle a duré 4 mois (de septembre à décembre 2020) et moi je l’ai achetée 2500€. C’est une formation très complète et détaillée, faite pour apprendre à connaître tous les détails de sa charte et l’appréhender. Comme j’ai une ligne “1” (toi tu es 3/6, moi je suis 5/1), ça me correspond bien de suivre une formation aussi détaillée, car le 1 veut connaître tous les détails pour poser des fondations solides. Mais tout le monde ne veut pas forcément passer autant de temps et aller autant dans le détail d’un coup. En tant que 3/6, tu es plutôt faite pour expérimenter toi-même et apprendre de tes propres expériences (3), puis enseigner ton parcours pour guider les autres (6). Mais ça ne veut pas dire que tu ne dois pas apprendre tout ce que tu as envie d’apprendre, si tu en as l’envie, et suivre une telle formation. Si tu ressens l’envie d’apprendre tous les détails sur le Design Humain, alors la formation de Jess est une bonne option à mon sens.

      En revanche, si tu veux une version plus synthétique, j’ai prévu moi-même de créer des formations (ou ateliers) plus “petites” et thématiques, pour appréhender un point précis de son design à chaque fois, en lien direct avec l’épanouissement professionnel. Si tu penses que ce format t’intéresses, je serais heureuse d’en discuter avec toi par téléphone, pour voir quels seraient tes besoins prioritaires. Et ainsi, de mon coté, décider par quoi je commence (comme moi je suis Manifesteur Générateur, je fonctionne beaucoup “en réponse” à ce que me disent les personnes qui ont besoin d’aide, donc ce type d’échange est précieux :)). Si ça t’intéresse, dis-le-moi en réponse à ce commentaire et je t’enverrai un email à l’adresse que tu as indiquée 🙂

  3. Bonjour Isis ! J’ai découvert ton blog il y a peu (je le découvre encore d’ailleurs), surement en tapant sur Google, “Manifesteur Generateur 5/1” ah ah. Bon bin franchement mille merci car tes articles m’éclairent complètement ! Je ressens et comprends clairement ce que tu racontes, je le vis actuellement et franchement ton blog me fait du bien. Je lis et relis certains articles et écoute, réécoute certains podcasts, merci.
    Je pense être effectivement dans cette vague émotionnelle, enfin j’ai la Stratégie de Répondre, mais je me retrouve complètement dans cette vague émotionnelle dont tu nous parles.
    Je suis en train de créer mon entreprise et voilà depuis quelques mois c’est plus aussi “wow” qu’avant. Alors j’arrive tout de même à bosser à période mais je sens que je ne dois pas forcer. Il y une partie de moi qui est zen et en paix avec cette sorte d’inertie et de l’autre coté mon mental me dit “Pat bouge toi, ce n’est pas normal il faut que tu travailles là oh !” et quand j’écoute se mental, je souffre..je suis frustré !
    Les vagues émo peuvent durée des mois, ok, mais comment y mettre un terme ? comment la maitriser ? Par ce que bon un moment donné voilà quoi lol.

    1. Hello Pat,
      Merci beaucoup pour ton retour et ton témoignage !
      Concernant ta question : on ne peut pas “maîtriser” les vagues, ni “y mettre un terme”.
      Si ce sont bien des vagues émotionnelles que tu es en train de traverser, alors la meilleure chose à faire est de les accueillir avec amour et bienveillance, de voir le cadeau qu’elles t’apportent (prise de recul, challenger tes idée spour les rendre plus fortes, prendre du temps pour toi et te reposer, au lieu de continuer de “forcer” dans une direction (si on force, c’est que ce n’est pas ce qu’on est censé faire)).

      En revanche, il ne faut pas confondre vague émotionnelle et “procrastination liée au mental”.
      L’excitation qu’on ressent pour nos idées ne dure pas. Ou pas de la même façon.
      L’excitation initiale nous montre que c’ets une bonne direction.
      Mais derrière, il faut assurer la partie “opérationnelle” de mise en place, et cette partie-là peut réveiller des voix du mental et de la procrastination. Par exemple, si on imagine tout le travail à faire (mental), et qu’on le voit comme une montagne, ça coupe l’énergie de s’y mettre.
      Le meilleur moyen de détourner ça est d’agir dans le moment présent : je prends un bout de mon idée et j’avance dans mon flow de Manifesteur Générateur, sans penser à ce à quoi c’est censé ressembler à la fin. Je laisse le processus naturel m’amener là où je dois aller, naturellement.

      Si on n’arrive pas à faire ça, alors ça peut valoir le coup de mettre en place des tactiques pour dépasser sa procrastination. Comme se dire “je travaille juste 5min sur tel sujet que je m’étais dit que je ferais, je peux arrêter après”. Mais souvent, une fois qu’on a commencé, on continue. Et hop, l’article est créé, le podcast monté et publié, le post instagram écrit, le plan d’une formation finalisé…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.