Outils pratiquesPasser à l'action

Comment Sortir du Lot pour obtenir ton Job de Rêve

Publié
Comment Sortir du Lot pour obtenir ton Job de Rêve

Tu as eu envie de changer de boulot pour que le prochain te corresponde mieux ? Tu veux que ton prochain job ait du sens pour toi, et que tu t’y épanouisses ? Une fois que tu as identifié ton job de rêve, comment faire pour réussir à l’obtenir ? Comment te démarquer des autres candidats et prouver que tu es effectivement la personne qu’il leur faut ?

Est-ce vraiment ton job de rêve ?

Sortir du lot, qu’est-ce que ça veut dire finalement ? Ca veut dire attirer l’attention de l’entreprise parce qu’on correspond exactement à ce qu’elle cherche. Mais, pour pouvoir le prouver encore faut-il que ce soit le cas.

La première étape, avant même d’essayer de se démarquer des autres candidats, est de s’assurer que le job qu’on a identifié est vraiment son job de rêve. Se démarquer des autres candidats requiert de l’énergie, du temps et de l’attention. On ne veut donc pas gaspiller tout ça pour quelque chose qui ne valait finalement pas tant le coup que ça.

Pour vérifier ça, tu peux te poser des questions comme :

  • Est-ce que je partage les valeurs de cette équipe ?
  • Est-ce que l’environnement m’aidera à être la meilleure version de moi-même ?
  • Est-ce que mes tâches me permettront d’utiliser la majorité de mes talents/forces ?
  • Est-ce que les perspectives d’évolution avec cette boîte correspondent à mes plans personnels pour les années à venir ?

Tu peux trouver les réponses un peu via la fiche de poste, mais surtout en discutant avec des personnes de l’entreprise (tu peux entrer en contact via Linkedin), en regardant les contenus publiés par l’entreprise sur son blog si elle en a un, etc.

3 façons de sortir du lot pour obtenir ton job de rêve

1. CV et lettre de motivation : Envoyer des formats de candidature qui font un clin d’oeil à l’entreprise

Le CV et la lettre de motivation sont des formats traditionnels de candidature, encore beaucoup demandés par les entreprises lors des recrutements. Mais qui a dit qu’on devait s’en tenir à ça ?

En 2015, quand je cherchais mon stage de fin d’études, j’ai envoyé ma candidature sous un autre format. L’entreprise était une plateforme en ligne qui proposait aux particuliers de faire des prêts aux entreprises, et d’en retirer des intérêts. Et le poste auquel je postulais était “Chef de projet Web”.

Chaque entreprise qui souhaitait obtenir un prêt avait sa propre page sur le site, pour la présenter. J’ai reproduit le modèle de cette page sur Powerpoint. Puis j’ai remplacé toutes les informations par un mix d’informations de mon CV et de ma lettre de motivation.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment Créer son tableau de Visualisation | Ma Méthode en 4 étapes

J’ai envoyé ce document en disant que c’était pour moi le principal à regarder. J’ai quand même joint mon CV et ma lettre de motivation au cas où ils voudraient voir la version traditionnelle.

Mon format de candidature a beaucoup plu (j’ai obtenu le job) car il était absolument customisé par rapport à l’entreprise. On voyait que j’avais passé du temps sur cette candidature. Et, en plus, ça montrait certaines de mes qualités : capacité d’analyse, créativité, compétences Powerpoint.

2. Personal branding : se montrer sous une autre facette que les facettes traditionnelles

A mes yeux, un CV, une lettre de motivation, et même un document original comme celui évoqué en 1), ne sont pas suffisants pour montrer qui l’on est. Ils sont comme les photos sur Tinder : on ne peut PAS connaître une personne à partir de ses photos et d’un texte de présentation. Il n’y a qu’en rencontrant la personne en vrai qu’on peut ressentir comment elle est. Car nous ne sommes pas des êtres 2D. Nous sommes des êtres humains en 3D, avec nos mimiques, notre manière de parler, notre façon de nous tenir, de nous comporter, de rire…

Je crois donc que d’autres formats peuvent en dire bien plus long sur nous que les formats traditionnels. Je classe ces formats dans le “Personal branding”, c’est-à-dire le fait de se créer une “image de marque” de soi-même, de se “promouvoir” en tant que personne via certaines interfaces. Je pense à trois exemples :

CV vidéo

Le CV vidéo est une vidéo dans laquelle on parle de soi pour se présenter à une entreprise. On y met les informations classiquement présentes dans un CV, mais on va storyteller tout ça. Ce format permet :

  • De se montrer “en 3D”
  • De rendre son CV plus intéressant et plus digeste à regarder qu’un bout de papier, grâce à l’histoire racontée
  • De montrer ses potentielles qualités oratoires, de vidéographie, de montage vidéo, sons sens de l’humour…

J’avais personnellement réalisé un CV vidéo pour un concours en 2015. Celui-ci m’avait permis de passer à l’étape suivante (mais j’ai ensuite accepté le poste évoqué ci-dessus).

On peut aussi ne pas apparaître soi-même à l’écran mais réaliser la vidéo en videoscribing ou autre type d’illustration, selon ses compétences.

Blog

Le blog est un autre média, plus riche que les simples CV et lettre de motivation. Si on est doué en écriture et qu’on est passionné par un sujet on peut créer un blog pour en parler. En envoyant ce lien lors de la candidature, on peut ainsi montrer au recruteur toute une nouvelle partie de nous : notre manière de nous exprimer, nos textes sans fautes, nos analyses, notre capacité à générer une audience sur ce site…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment Trouver ses Valeurs ?

Produit fabriqué soi-même

Si on a l’âme d’un artisan/créateur, on peut envoyer une photo des produits qu’on a réalisés soi-même (voire envoyer le produit lui-même) : produit créé avec une imprimante 3D, carnets, dessins…

Réseaux sociaux

Si on aime communiquer sur les réseaux sociaux et qu’on postule à un poste de type Community Manager, ça vaut le coup d’envoyer le lien de certains de ses réseaux sociaux (s’ils ne sont pas trop personnels). Ca permettra de montrer qu’on les connait bien, voire qu’on est capable de créer une communauté.

3. Lettre de motivation et entretien : Montrer que son “Pourquoi” personnel est aligné avec le “Pourquoi” de l’entreprise

Souvent, un des premières questions que l’on nous pose en entretien est “Pouvez-vous vous présenter (en x minutes) ?”. Beaucoup de personnes répondent à la question en parlant de leurs expériences passées, de leurs compétences…

Mais quand on parle de ça, on ne touche pas l’interlocuteur dans le coeur. Or, pour sortir du lot, c’est ce qu’on veut faire. Pour mieux attirer l’attention du recruteur, il faut donc selon moi parler au niveau des motivations, du “Pourquoi”. Parler de son projet personnel : pourquoi on a envie de contribuer à cette entreprise, qu’est-ce qui nous touche dans son action, dans sa vision… J’ai publié une vidéo pour t’aider à préparer cette question.

Il faut ensuite montrer en quoi cette vision personnelle rejoint la vision de l’entreprise. Par exemple, si mon projet personnel est “Contribuer à créer de belles choses”, il s’aligne avec toutes les entreprises dont c’est également la mission : Apple, luxe, agences de design… Si la vision de l’entreprise à laquelle tu postules ne recoupes pas la tienne, demande-toi si tu postules au bon endroit…

 

Ces techniques ne conviendront pas à tous les types de job. Il y a des secteurs où les codes sont bien plus rigides. Il faut les respecter et se laisser être jugé sur les critères traditionnels. Mais pour de nombreuses autres entreprises, utiliser ces astuces sera bienvenu.

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Trouvez un emploi qui vous plaît en sortant du lot !” organisé par le blog Ma carrière en main.

Photo by Jenna Anderson on Unsplash

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.