Découvrir

Nomades Digitaux : Freelances, en couple, avec un chat | Interview de Ben & Mel

Publié
Digital Nomad Freelance Couple Chat

Benjamin et Mélanie sont un couple de Digital Nomads en freelance. Ils travaillent ensemble (ils ont créé une agence de communication) et voyagent ensemble.

Ce que j’ai adoré chez eux, c’est qu’ils mettent le plaisir au travail au premier plan, leur côté aventurier (un tour d’Europe en van pendant un an, un road-trip aux Etats-Unis, à coup de bivouac et de Couchsurfing, la Vélodyssée…). Mais aussi leur sensibilité à l’écologie (ils ont un projet de mini-reportages), et leur envie d’aller toujours plus à la rencontre des autres êtres humains dans leurs voyages. Et puis, touche finale : Charlie, leur magnifique chat de 8kg ! (oui j’aime bien les chats :D).

Tu peux regarder l’interview en vidéo, l’écouter au format audio, ou lire la synthèse dans cet article :

Audio :

Inspiration | Digital Nomad : une vie de plaisir et de liberté pour Ben & Mel

Ben & Mel ont trouvé une forme de plaisir et de liberté à devenir Digital Nomads.

Pour Mélanie, être Digital Nomad, c’est avoir une liberté de mouvement : pouvoir se déplacer, se réveiller un jour à tel endroit, un autre jour à tel endroit, sans devoir se dire qu’on va devoir revenir à la normale. “C’est ta norme à toi.”

Pour Benjamin, être Digital Nomad, c’est le plaisir de travailler dans le digital et l’entrepreneuriat. Mais aussi, voir comment vivent les gens, comment ça se passe ailleurs réellement (et pas juste prendre des photos de mer transparente).

Comment Devenir Digital Nomad ? | La méthode Ben & Mel

Ben & Mel sont devenus freelance dans le digital bien avant de se lancer dans le nomadisme (cinq ans avant plus exactement).

Benjamin travaille dans le Webmarketing, et Mélanie dans le Webdesign. Leurs métiers étant complémentaires pour des clients qui veulent créer des sites Internet, ils ont monté une agence de communication tous les deux.

Pour eux, devenir Digital Nomad, c’est d’abord trouver un métier qui nous plaît (étape 1), puis le faire à distance (étape 2), puis voyager (étape 3).

Devenir Digital Nomad | Etape 1 : Trouver un métier qu’on aime

Digital Nomad Etape 1 : Trouver un métier qu'on aime

“Il faut partir des choses qu’on aime. L‘aspect accomplissement professionnel est vachement important. Il faut être bien dans ses baskets, pas juste voyager et gagner de l’argent”, me dit Mélanie.

“Si on veut devenir nomade, il faut d’abord essayer de faire un métier qui nous plaît, dans lequel on se sent à l’aise. Et vérifier avant que ce métier peut être nomade.”

Devenir Digital Nomad | Etape 2 : Devenir freelance “digital”

Digital Nomad Etape 2 : Devenir freelance digital

Devenir freelance : obtenir plus de liberté

A la sortie de ses études, Mélanie se lance en freelance dans la direction artistique et la vidéo. Son but : obtenir plus de liberté. Pas de patron, gérer son temps comme elle veut, avoir la liberté d’entreprendre comme elle l’entend, etc.

Benjamin, lui, obtient sa liberté d’abord en devenant travailleur remote. Il est salarié d’une startup parisienne dans le webmarketing, la gestion de campagnes publicitaires en ligne. Son employeur l’autorise à télétravailler depuis chez lui 100% du temps.

En septembre 2016, Ben décide de quitter son boulot pour se lancer en freelance et devenir son propre patron.

Créer une Agence de communication pour améliorer les revenus

A la base, Mélanie était plutôt orientée vidéo. Mais, pour s’adapter aux demandes clients, elle bifurque petit à petit vers le design graphique et l’identité visuelle (création de bannières, et autres tâches réalisables par un graphiste…).

Début 2017, Ben & Mel créent ensemble une agence de communication : Mélanie s’occupe de tout ce qui est direction artistique (et notamment du design des sites web), et Ben des prestations en webmarketing (gestion de campagnes publicitaires en ligne).

Ainsi, ils se complètent parfaitement : Mélanie crée les sites Internet, et Ben leur donne de la visibilité sur Internet. Ils peuvent proposer une prestation plus complète à leurs clients, ce qui améliore leurs revenus communs.

Trouver des clients en freelance

Ben & mel ont utilisé 4 méthodes pour trouver des clients pour vendre leurs prestations de Webdesign et Webmarketing :

  1. Plateformes de freelance (type Malt) : on a commencé là-dessus, ça a bien marché dès le début. Maintenant elle est plus connue donc ça marche peut-être moins bien.
  2. Réseau : sortir, trouver des clients dans son espace de coworking…
  3. Recommandation de clients : maintenant on ne se sert plus de la plateforme, on se fait recommander de clients en clients. On n’a plus le temps de démarcher, on n’a plus le temps d’accepter de nouveaux clients, les missions s’enchaînent naturellement. La spécialisation aide aussi à se vendre.
  4. Avoir sa visibilité propre : réseaux sociaux, mais aussi portfolio, site web, réseaux professionnels comme Linkedin et Viadeo.

Il existe d’autres méthodes, qu’ils n’ont pas eu l’occasion d’essayer, comme distribuer ses cartes de visite dans la rue pour créer des sites internet aux commerçants.

“Il n’y a pas de mauvaise méthode. Si tu obtiens le projet, c’est que tu as utilisé la bonne méthode. Il ne faut pas se décourager car il y a un besoin énorme de freelancing.”

Freelance : comment déterminer ses prix ?

Ben & Mel ont utilisé 4 leviers pour déterminer leurs prix :

  1. Par rapport aux autres
  2. En prenant en compte ce qu’on voulait accepter
  3. En le faisant évoluer : on s’est rendu compte que le taux journalier ne correspondait pas au devis car on avait sous-estimé le temps qu’on allait passer, ou alor on avait baissé pour faire signer le client. Le prix s’adapte tout le temps car il y a de la négociation.
  4. En prenant en compte les autres coûts : conseil au client, temps de prospection, compter le fait qu’on n’a pas de retraite, de congés maladie…

“C’est en faisant qu’on apprend. Au début tu fixes soit trop haut soit trop bas, puis tu ajustes, jusqu’à ne jamais avoir l’impression d’arnaquer le client, ni de te sentir lésé(e).”

Devenir Digital Nomad | Etape 3 : Devenir nomades

Digital Nomad Etape 3 : Devenir nomade

Ben & Mel ont d’abord travaillé à distance en France, avant de commencer à voyager.

2015 : Travailler à distance depuis Bordeaux

En février 2015, lorsque Ben devient travailleur remote, ils déménagent de Paris à Bordeaux. Ils travaillent tantôt depuis leur appartement, tantôt depuis des cafés du quartier des Chartrons (Chez Juliena, La Conserverie), ou encore l’Anticafé dans l’hyper centre.

2018 : Tour d’Europe avec Ernest le van et Charlie, le chat de 8 kg

Avant 2018, Ben & Mel voyagent comme “Monsieur tout-le-monde” : prévoir des vacances dans l’année, sélectionner un endroit où partir…

En février 2018, ils se disent “Quitte à travailler depuis Bordeaux, on pourrait aller plus loin”. Ils veulent trouver d’autres moyens de voyager et de se faire plaisir, et organisent leur premier gros voyage de Digital Nomads : un tour d’Europe d’un an, avec Ernest le van, et Charlie, leur chat de 8 kg.

Tour d’Europe en van + appartements

Ben & Mel ont envie de voyager lentement, au rythme des habitants. Ils passent deux à trois semaines dans chaque pays.

Le van a été aménagé de la façon la plus simple possible : avec un lit à l’arrière. Pas de kitchenette, pas de douche, et pas vraiment d’aménagement adapté pour le chat. Résultat : le van sert surtout à se déplacer d’un endroit à l’autre. Mais pour le logement, Ben & Mel prenne des appartements, depuis lesquels ils travaillent. Ca leur permet notamment d’y laisser le chat lorsqu’ils partent faire des visites tout un weekend.

Tour d’Europe : le quotidien de Ben & Mel

Etant freelances, Ben & Mel connaissent leur charge de travail à l’avance (en fonction des missions qui étaient entrées). Ils ont volontairement accepté moins de missions que d’habitude pour pouvoir voyager davantage. La baisse de revenus a été compensée par les prix bas de l’Europe de l’Est.

Ben & Mel organisent leurs visites en fonction de la météo, des périodes d’affluence des lieux, des horaires d’ouverture, de la distance pour rejoindre le lieu de visite…

Leurs créneaux de boulot varient donc beaucoup :

  • Ils peuvent travailler une demi-journée par jour quand ils ont beaucoup de choses à visiter ;
  • Ou parfois travailler trois jours pleins par semaine et profiter des autres jours pour voyager ;
  • Ou bien travailler le weekend pour rattraper le retard.
Voyager avec un chat

Voyager avec un chat, c’est pas si facile.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Pourquoi j'ai Arrêté d'être Slasheuse

Comme Charlie avait déjà fait de petits trajets en voiture, et que Ben & Mel savaient qu’ils auraient des points de chute physiques, ils ont pu l’emmener en tour d’Europe.

Mais ils ont attrapé la fièvre voyageuse, souhaitent voyager plus loin et vivre de plus en plus d‘aventures. Et ça, ça implique parfois des transports moins adaptés aux animaux de compagnie.

Ben & Mel se posent vraiment la question pour les prochains voyages : comment inclure Charlie au maximum ? Ils comptent l’intégrer comme une réelle composante du voyage (comme on fait quand on a des enfants) : voyager moins loin, dans des endroits accessibles en voiture (pour ne pas mettre Charlie en soute de l’avion).

2019 : 2 nouveaux voyages prévus

Episode 1: 3 mois de pause en France

Après un an de tour d’Europe, Benjamin et Mélanie rentrent trois mois en France (et vadrouillent en se posant à Lille, Paris, puis Bordeaux).

2019 Episode 2 : road-trip de 3 mois aux Etats-Unis

Suite à leur tour d’Europe, Ben & Mel repartent : cette fois-ci pendant trois mois, aux Etats-Unis.

A la place du van, ce sera l’achat d’un 4×4 SUV, pour dormir à l’arrière quand ils ont envie. Ils veulent aussi expérimenter l’aspect” camping”, en plantant la tente pour bivouaquer.

Et aussi loger un peu chez l’habitant (via Couchsurfing), pour être plus proches des habitants, ce qui leur avait un peu manqué en Europe.

Quant à Charlie le chat, il ne sera pas du voyage, et restera chez les parents de Mélanie. Pincement au coeur pour Ben & Mel quand même.

2019 Episode 3 : 3 mois de pause en France

Entre les Etats-Unis et le prochain voyage, Ben & Mel prévoient de rentrer trois mois en France.

2019 Episode 4 : 1,5 mois de Vélodyssée

De mi-septembre à fin octobre 2019, Ben & Mel comptent faire la Vélodyssée : une piste cyclable de 1 200km en France, le long de l’Atlantique. Avec un projet derrière : le long de ce trajet, réaliser des interviews d’initiatives écologiques qui sortent de l’ordinaire, pour inspirer, interpeler.

Ils en profiteront aussi pour découvrir un peu plus la France, et être davantage en contact avec les gens (en dormant dans des maisons d’hôtes).

Digital Nomads en couple : comment réussir l’expérience ?

Ce qui m’a intéressée chez Ben & Mel, c’est aussi l’aspect couple : comment trouver un équilibre et garder un couple sain quand on passe autant de temps ensemble dans un van, en voyage, en travaillant ensemble ?

Ben : “Je n’aurais pas autant voyagé si je n’avais pas été avec Mélanie. Et Mélanie n’aurait pas autant entrepris si elle n’avait pas été avec moi. On n’aurait pas fait les choses de cette manière. Le voyage, c’est notre moteur.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Pourquoi je suis devenue Digital Nomad

“On est assez fusionnels, on a toujours passé beaucoup de temps ensemble. A Bordeaux, on était déjà habitués à être H24 ensemble. On se voyait déjà toute la journée. On s’est dit “On va garder la même vie, on va juste déplacer notre maison”.”

“Notre défaut, c’est qu’on a tendance à être dans notre bulle. C’est pour ça qu’on a décidé de changer après notre tour d’Europe.”

“Ce qui est important, c’est d’avoir chacun ses petits moments. On a chacun nos activités annexes qu’on fait seuls. De la même manière que quand on était dans notre appartement. Chacun fait son sport de son côté, sa lecture, se vide la tête.”

Nomadisme Digital : les difficultés de Ben & Mel

Comme toute situation, devenir Digital Nomad a ses difficultés. Voici celles qu’ont rencontré Ben & Mel.

Appréhender les points techniques du voyage

“On avait déjà un équilibre de travail, on travaillait ensemble, dans notre appartement à Bordeaux. C’est la composante voyage qu’on a dû appréhender, les points techniques : traverser les frontières, échanger avec gens qui ne parlent pas anglais ou français.

“Au début du tour d’Europe, c’était compliqué. Puis on a très vite trouvé une routine pour visiter les pays : bien arriver avec le van sans encombre, le garer, faire ses valises/sac à dos tous les 15 jours.

Ne pas avoir de chez soi

“En rentrant en France, on s’est rendus compte d’un problème d’équilibre. On est rentrés chez les parents de Mélanie. C’est très gentil de leur part de nous héberger, mais ça infantilise. On a galéré pour trouver un logement, neutre, à nous. Un endroit où tu peux poser tes affaires et ouvrir tes valises. Là on n’a pas défait nos valises. On aimerait être chez nous. Ca manque de ne pas avoir de chez nous à nous.

“Ceux qui sont en “van-life” n’ont pas ce problème car leur maison c’est leur van.”

“On est content de pas avoir de plan d’attache mais parfois on en manque.”

L’insécurité financière

Ben & Mel se sont parfois demandés “est-ce que ça va être possible le mois prochain financièrement ?”.

Accepter que tout ne se passe pas comme prévu

Ben & Mel n’ont pas vraiment ressenti ce problème car ils l’ont accepté, mais ils conseillent : il faut accepter que tout ne se passe pas comme prévu, ne pas être psycho-rigide : avoir pile 1450€ mois, faire tant de kilomètres par jour.

A toi ! Deviens Digital Nomad en Freelance !

Ce témoignage t’a donné envie de devenir Digital Nomad en Freelance ? Voici quelques conseils.

Comment savoir si on sera bon dans les métiers qu’on vise ?

Comment savoir si on sera un bon Webdesigner ?

“Pour être webdesigner, il faut avoir une fibre artistique, avoir quelque chose à exprimer et envie de s’exprimer créativement parlant. Mais ça reste un métier qui s’apprend. Les compétences viennent au fur et à mesure.

“Et je parlerais plutôt de confiance en soi, d’estime de son travail. Ca vient en faisant, avec les premières missions et la reconnaissance. Tu as de premiers clients contents. Par exemple, avec l’identité visuelle, tu matérialises les pensées des clients, ça les touche. Il y a d’autres clients pour qui le site Internet est un super levier.”

“Je conseillerais de FAIRE. Et si ça vient pas tout de suite, ça viendra au fur et à mesure. Tu réajustes le tir, et tu es de plus en plus compétent.

Comment savoir si on sera un bon Webmarketeur ?

“Pour le webmarketing, c’est une fibre plus pragmatique, et aimer manipuler des chiffres.”, me dit Ben.

Comment réussir en Webdesign et Webmarketing ?

Comment réussir en Webdesign

D’après Mélanie, il faut :

  1. Commencer par de petites missions pour prendre confiance en soi, puis voir plus gros quand on prend confiance en soi. Accepter des jobs sur lesquels se faire la main, un peu moins bien payés, mais ne jamais travailler gratuitement ou pas cher !
  2. Monter en compétences, ne pas hésiter à en acquérir de nouvelles et les vendre ;
  3. Commencer large (en termes de types de compétences/domaines/prestations) quand on sait pas trop ce qu’on veut faire, pour voir ce qui nous plaît. Puis vite se spécialiser, car ça donne confiance.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  80 hommes pour changer le monde : le livre qui m’a fait aborder l'entrepreneuriat comme un entrepreneur social

Comment réussir en Webmarketing ?

D’après Ben, il faut :

  • Avoir une soif d’apprendre : si on se sent pas capable d’apprendre de nouvelles choses tous les jours, ça va être difficile ;
  • Etre curieux, continuellement proposer des choses (à ses clients ou prospects) : moi je n’hésite pas à m’avancer sur mes services/les possibilités, pour me pousser à apprendre de nouvelles techniques et me former ;
  • Avoir un esprit logique car le webmarketing c’est de l’analyse de chiffres.
  • Gérer la relation client : il faut être un peu à l’aise avec les gens, pour vendre ses services, justifier des résultats, ou continuer une relation professionnelle. Il faut savoir gérer la relation commerciale, en particulier quand on est loin (caler les horaires, ne pas se laisser déborder, poser des limites)

Faut-il se former et comment?

Ce que Ben fait aujourd’hui en webmarketing, il le faisait déjà lorsqu’il était salarié (3 ans dans une startup parisienne). C’est cette expérience qui lui a permis de se former pour se lancer en freelance.

Mélanie, elle, s’est formée pendant ses études en Ecole de communication. Elle y a découvert un peu tous les domaines (autant la vidéo que le design graphique, ou même du marketing).

Lorsqu’elle a souhaité se spécialiser sur le webdesign, elle avait déjà des bases en la matière. Mais elle a beaucoup appris sur le tas, de mission en mission. Elle travaille d’abord pour des proches et monte en compétences à chaque mission, jusqu’à atteindre le niveau qu’elle a aujourd’hui (et elle espère progresser encore !).

Voyage : Où se renseigner pour aménager son van ?

Ben & Mel ont principalement suivi des comptes instagram de gens qui voyageaient en van, dont certains avec leur chat.

L’aménagement s’est fait assez “à l’arrache”, comme dit Mélanie : achat de planches de bois chez Leroy Merlin, isolation (multicouche + liège), une structure pour un lit en 140 et des rangements, et voilà.

Tu peux aussi suivre le blog Voyage-en-roue-libre.

The Wandering Freelancers : le blog de Ben & Mel

Ben & Mel ont créé un blog, The Wandering Freelancers, pour parler de leurs expériences de voyage et comment se lancer en freelance. N’hésite pas à les suivre si tu veux devenir freelance !

Il te manque des infos pour te lancer ? Dis-les moi en commentaires et je t’aiguillerai vers des contenus. 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.