Découvrir

Traducteur Web : les bases pour comprendre ce métier

Publié
Traductrice Web

Devenir Digital Nomad grâce au métier de traducteur web, ça te tente ? Maéva Orsi, traductrice et digital nomad te raconte comment faire dans cet article, rédigé par ses soins.

***

Je m’appelle Maéva Orsi, et je suis traductrice. Je vis à Grasse sur la Côte d’Azur, et depuis dix ans maintenant, je passe mes journées à la maison, à traduire des documents en français pour divers clients. Petite précision : désolée de casser le mythe, mais je ne travaille jamais en pyjama !

Pendant plusieurs années, ce métier m’a permis de voyager dans plusieurs ville et dans plusieurs pays. Mon plus beau souvenir ? Cette année de freelance passée à Berlin avec mon conjoint. Nous avions sous-loué un logement dans le charmant Kiez de Shöneberg. Nous avions acheté des vélos d’occasion dans un des fameux marchés aux puces dominicaux de la capitale allemande, et nous avions même célébré Noël sous la neige avec toute notre famille réunie. Et du Schnaps. Ces souvenirs, qui embaument encore certaines de mes journées, nous nous les sommes créés grâce à la magie du digital nomadisme et de la vie de freelance 😊. Et si vous tentiez l’expérience ?

Traducteur en ligne : en quoi ça consiste ?

Après avoir lu cet épisode idyllique, la larme à l’œil, vous vous demandez comment vous pourriez vous aussi devenir traducteur en ligne. Surtout que ce métier vous a toujours tenté. Vous aimez les langues, découvrir d’autres cultures, voyager et échanger. Et cerise sur le gâteau, vous adorez écrire. Tadam ! Le métier de traducteur est peut-être fait pour vous.

Seulement voilà. Devenir traducteur paraît compliqué à première vue. Ce métier nécessite certainement des heures de formation. Eh bien, vous n’allez peut-être pas le croire, mais se reconvertir traducteur, ce n’est pas comme courir une fois par semaine au bord du canal pour se tailler les mollets de Beyoncé. C’est ce que je vais vous expliquer dans cet article.

Traducteur en ligne : le rôle

Le traducteur en ligne est chargé de traduire des documents écrits d’une langue source vers une langue cible. Le traducteur en ligne traduit toujours vers sa langue maternelle. Autrement dit, je suis Française, je traduis de l’anglais vers le français.

Le rôle du traducteur est de rédiger des documents parfaits dans sa langue maternelle en transmettant exactement le sens du document d’origine.

Le traducteur en ligne est un spécialiste : il ne traduit pas « au hasard » ni « au fil des mots ». Il exerce uniquement dans quelques domaines de spécialité de son choix, en fonction de ses subtilités, de son parcours et de ses compétences. Par exemple, un traducteur avec de l’expérience en informatique peut être spécialisé dans les traductions informatiques. Un fan de golf peut être spécialisé dans le sport.

Concrètement, le traducteur reçoit des commandes de ses clients avec un délai fixé au préalable. Il effectue les traductions sur la journée ou sur plusieurs jours voire mois. S’il a des questions, il les pose au client par mail ou via des fichiers de questions. Cet échange va lui permettre d’éviter les contre-sens. Ensuite, il livre son travail au client. En fin de mois, il facture tous ses projets, et chaque fin de mois, il reçoit l’argent gagné grâce à toutes les missions du mois précédent.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment la Tristesse peut t'aider à Devenir plus Epanoui(e) au Travail

Les qualités du traducteur en ligne

Le traducteur en ligne est un expert : il doit maîtriser parfaitement sa langue source, ses subtilités, sa culture afin de saisir complètement le sens du texte qu’il doit retransmettre. Il doit également être un fin connaisseur de sa langue maternelle dans laquelle il va écrire le contenu final. Voici une sélection de ses principales qualités :

  • autonome, car il travaille seul ;
  • rigoureux, car il respecte les délais que lui impose le client ;
  • organisé, car il jongle entre plusieurs projets qui parfois se chevauchent ;
  • compétent en informatique, car il maîtrise certains logiciels spécialisés de traduction ;
  • passionné,  car il se forme en permanence dans son domaine d’expertise.

Comment devenir traducteur en ligne ?

Comme je vous l’ai expliqué plus tôt, contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire de posséder un diplôme de traducteur. Cela dit, ce métier ne s’improvise pas. En effet, le traducteur d’aujourd’hui n’est pas le même que celui d’hier. Si auparavant, seuls un dictionnaire, un stylo et une feuille de papier suffisaient pour exercer le métier de traducteur, aujourd’hui, le traducteur ne peut plus se passer de l’outil informatique et des mails pour communiquer avec les clients.

Dans un premier temps, le traducteur doit donc acquérir des compétences techniques devenues indispensables : maîtrise d’un outil de traduction assistée par ordinateur (le plus connu étant SDL Studio), maîtrise de l’utilisation de glossaires, bases terminologiques et mémoires de traduction (il s’agit des traductions enregistrées dans un seul fichier, que l’on peut recycler pour traduire les nouveaux documents plus rapidement).

Ensuite, le traducteur doit choisir quelle sera sa langue source, et quels seront ses domaines de spécialité. Pour cela, il va bien sûr choisir la langue étrangère qu’il maîtrise le mieux, et les compétences qui vont ajouter de la valeur à ses clients. Si vous avez fait des études de marketing ou de droit, mettez-les en avant dans votre CV et proposez vos services dans ces domaines.

Enfin, le jeune traducteur va commencer à chercher des missions de traduction. Le plus simple est de s’inscrire à des plates-formes de traducteurs, sur lesquelles sont publiées des annonces de traductions. La plus connue est Proz.com (Vous pouvez trouver une liste de 20 clients potentiels à cette adresse).

Tarifs de traduction

Un traducteur moyen gagne entre 2 000 et 2 500 euros net par mois. Il exerce en général en micro-entrepreneur, dont le plafond de chiffre d’affaires est tout à fait adapté. Mis à part sa connexion Internet et son outil informatique, les frais pour exercer sont limités.

La rémunération du traducteur se calcule au mot source. Le traducteur traduit 2 000 mots par jour. Comptez à partir de 0,07€/mot source pour un débutant.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Lancer une Boîte en Remote | Le Témoignage des Dirigeants de Boondmanager

Clients

Les traducteurs en ligne peuvent travailler pour des agences de traduction, des particuliers ou des entreprises directement. L’intérêt de travailler avec les agences, est qu’il n’y a pas à se soucier du marketing et l’administration est réduite au minimum. De plus, les agences sont fidèles : si vous faites du bon travail, alors vous aurez de beaux jours devant vous. Le plus dur est de gagner la confiance de vos clients, et une fois que cette confiance est installée, vous deviendrez irremplaçable.

Conclusion

Devenir traducteur n’est pas donné à tout le monde, mais ce métier reste accessible si vous avez fait des études et si vous avez travaillé plusieurs années dans un domaine particulier. Malgré les aspects techniques qui peuvent parfois rebuter les moins motivés, ce métier qui rime avec liberté est passionnant. Si vous avez envie de devenir traducteur, n’hésitez pas à faire un tour sur mon site dédié aux apprentis-traducteurs. J’y publie régulièrement des astuces pour apprendre le métier et à décrocher ses premiers contrats. A vous de jouer 😊

Photo : Paige Cody on Unsplash

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.