Entrepreneuriat

5 Conseils pour gérer ses revenus d’entrepreneur

Publié

Quand on envisage de passer du salariat à l’entrepreneuriat, l’aspect financier peut particulièrement effrayer. “Comment gagner de l’argent” n’est pas la seule question à se poser. Il faut également apprendre -idéalement- à devenir un bon gestionnaire de son argent, pour ne pas trop dépenser par rapport à ce que l’on a gagné, et limiter les situations précaires.

La suite de cet article a été rédigée par Victor, qui tient un blog (pointsgenie.ca) sur les services de paiement, les cartes de paiement, la gestion budgétaire, et tout ce qui peut aider les particuliers et les entreprises à gérer leur budget. Il te donne les conseils de base pour gérer ton argent si tu débutes dans l’entrepreneuriat ou compte devenir entrepreneur.

A noter qu’il parle des entrepreneurs en général, et pas particulièrement des microentrepreneurs (qui bénéficient de simplifications/différences comme la non application de la TVA)

Il existe une différence considérable entre la gestion des revenus d’un entrepreneur et d’un salarié. En travaillant pour son compte, le premier se doit de bien organiser sa trésorerie pour éviter les mauvaises surprises. Envie de mieux gérer vos revenus d’entrepreneur, voici 5 conseils pour vous aider.

1.     Séparez vos comptes professionnels et personnels

savings-2789112_1920.jpg

Le premier conseil pour gérer ses revenus d’entrepreneur consiste à séparer les comptes. En effet, vous devez faire une distinction entre le compte de votre entreprise et votre compte personnel. La raison est que mettre en évidence chaque aspect vous permettra d’avoir une vision claire et précise sur votre état financier.

Faire compte commun entre vos besoins personnels et vos besoins professionnels peut vous mettre en difficulté. Au fur et à mesure que les opérations s’empilent, vous risquez d’épuiser l’intégralité de vos fonds. Ainsi, vous n’aurez plus assez de ressources pour vivre ou pour faire tourner votre business. Par ailleurs, cette situation favorise grandement l’endettement.

Avec un compte spécialement conçu pour votre entreprise, vous pourrez gérer vos charges plus facilement. Pour ce faire, il est important d’avoir une carte bancaire spécialisée pour prendre en charge toutes les transactions qui s’y rapportent. De cette façon, toutes les opérations pourront être répertoriées plus facilement pour pouvoir mieux les gérer.

Ne pas séparer les comptes est une erreur commise par les nouveaux entrepreneurs aux débuts de leur business. Cependant, c’est à ce moment précis où l’entreprise est au plus fragile qu’il est nécessaire de lui réserver des fonds spécifiques. De plus, la gestion des finances d’une petite entreprise est plus facile, car les opérations sont peu nombreuses.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  5 choses à Anticiper pour être Bien dans son Activité Entrepreneuriale

Note d’Isis : moi j’avais choisi Shine pour mon compte professionnel, avec carte bancaire (la néobanque qui se dit “banque des freelances”). Malheureusement, j’ai décidé de clôturer mon compte chez eux car ils se sont avérés très décevants lorsque j’ai rencontré un problème. En effet, lorsque j’ai été victime de prélèvements frauduleux, ils ont mis 7 mois à me rembourser, après une soixantaine d’échanges emails avec eux et deux passages à la gendarmerie pour porter plainte contre l’auteur de la fraude. Alors que la loi indique que la banque doit rembourser sous 10 jours, et qu’il n’est pas obligatoire de porter plainte pour être remboursé. Tu devineras donc que je ne recommande pas Shine

2.     Suivez vos entrées et sorties

coins-1726618_1920.jpg

Comptabiliser les entrées et les sorties est un autre bon conseil pour bien gérer ses revenus d’entrepreneur. Cela consiste à noter tous les gains ainsi que toutes les dépenses faites. Cette pratique permet d’avoir une vision en temps réel de l’état de votre trésorerie. De plus, ces informations vous aideront à relever les charges récurrentes pour faciliter la budgétisation. 

Pour être précis dans votre comptabilité, vous devez vous habituer à noter toutes vos opérations pour pouvoir les saisir plus tard. Pour faciliter la tâche, demandez une facture à chaque prestation dans la mesure du possible. Autrement, vous pouvez en créer une par vous-même en notant les informations dans un carnet ou sur un petit papier.

Pour gagner du temps, vous pouvez aussi faire appel aux services d’un comptable freelance. Il s’agit d’un professionnel indépendant qui se chargera de faire les enregistrements à votre place. L’avantage de faire appel à un consultant, c’est que vous pouvez le payer de différentes manières. Effectivement, vous pouvez convenir d’un paiement à l’heure, à la journée ou encore de façon forfaitaire.

Vous avez également la possibilité d’utiliser un logiciel de comptabilité. Il s’agit d’un outil spécifique permettant de saisir toutes vos entrées et sorties. De plus, ce programme informatique dressera automatiquement toutes les informations dont vous avez besoin, comme les états financiers.

Note d’Isis : personnellement, étant microentrepreneure, j’utilise un document Google Sheet dans lequel je note chaque entrée d’argent et chaque sortie. Pour l’instant, je le fais à la main. Mais quand certains programmes se vendent à plusieurs dizaines de personnes, c’est un peu fastidieux. A mon avis, arrive un moment où il vaut mieux déléguer ça à quelqu’un ou à un logiciel (qui transfèrerait l’information directement depuis le logiciel de vente vers le logiciel de comptabilité).

3.     Anticipez les charges à venir

Une entreprise possède plusieurs charges. Il s’agit généralement des cotisations ainsi que les besoins nécessaires au bon fonctionnement du business. Pour ne pas être pris au dépourvu, il est primordial de les anticiper en réservant le budget nécessaire pour s’en acquitter le moment venu. Par ailleurs, il est fréquent que leur paiement se fasse en différé.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Témoignage : 5 Indépendants racontent leur Transition du Salariat à l'Indépendance

Les charges gouvernementales d’une entreprise concernent les cotisations sociales comme la TVA (sauf pour les micro-entrepreneurs qui en sont acquittés), ainsi que les diverses taxes. Effectivement, chaque entreprise est régie par la fiscalité. Souvent, ces charges sont à payer suivant un calendrier défini par l’État. Vous devez donc noter les sommes à payer et les mettre de côté à chaque fois.

L’entreprise a également besoin d’un budget de fonctionnement. Il est plus communément appelé fonds de roulement. Cela concerne le budget mensuel nécessaire pour que le business puisse tourner dans de bonnes conditions. On peut citer entre autres le coût de l’hébergement de votre site web, les potentielles dépenses en publicité/communication ou encore le salaire des potentiels collaborateurs.

Pour éviter de toucher au budget dédié aux charges, vous pouvez disposer l’argent dans un compte à part. Pour faciliter les démarches, celui-ci devra vous permettre un accès rapide et simple à vos fonds. 

4.     Épargnez pour les investissements futurs

savings-3228759_1920.jpg

Disposer d’une épargne sur le long terme permet de réaliser de futurs investissements. Ces fonds supplémentaires permettent de développer votre activité et d’élargir votre champ d’action. Pour que cette pratique soit optimale, il est recommandé de viser un seuil minimum avant de décaisser les fonds disponibles.

La meilleure façon de mettre de l’argent de côté consiste à épargner des sommes régulières. Pour ce faire, vous pouvez prendre un pourcentage de vos revenus. Souvent, cette épargne constitue au minimum 10 % de votre chiffre d’affaires. Cependant, vous pouvez augmenter ce pourcentage si vous en avez la possibilité.

Avoir une certaine somme de côté réduit les besoins de lever des fonds pour investir dans le futur. Faire des prêts pour financer des projets devient de plus en plus délicat. En disposant de votre propre réserve, vous gagnerez du temps tout en évitant les pressions relatives aux pressions d’éventuels remboursements.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Solopreneure : 4 erreurs que j’ai commises en tentant de me réaligner (et que faire à la place)

Dans la mesure du possible, il est important de ne pas vider totalement votre compte épargne. En disposant toujours d’une certaine somme dans celui-ci, vous garderez votre constance et votre motivation à mettre de l’argent de côté. De plus, les fonds restants vous permettront d’accéder plus facilement à d’autres opportunités.

5.     Constituez-vous un matelas de sécurité

coins-1015125_1920.jpg

Les revenus d’un entrepreneur sont variables. Il peut donc avoir des jours où les gains sont élevés et des jours où il y en a moins. Pour éviter les situations précaires, il est important de disposer d’un matelas de sécurité. Ces fonds de sécurité concernent plus particulièrement vos besoins personnels. Ils devront vous permettre de continuer à vivre même sans aucun revenu pendant au moins 3 mois.

Cette sécurité vous permettra de pourvoir à vos besoins le temps de trouver des solutions pour gagner de nouveaux revenus. Vous ne devez donc y toucher qu’en cas de besoin. Cette sécurité devra être votre dernier recours en cas de difficultés financières. En outre, ces fonds devront vous permettre de payer vos factures, prendre en charge vos soins et pour vous nourrir.

A retenir

C’est à nouveau Isis qui te parle 🙂

Ce que je retiens le plus de l’article de Victor, c’est l’idée d’avoir un matelas de sécurité de 3 mois de revenus. Je n’avais jamais posé un chiffre dessus. Or, si on ne le fait pas, on peut tomber dans une tendance à sans cesse se dire qu’on ne devrait pas dépenser l’argent gagné. Or, à quoi sert l’argent si ce n’est être investi/dépensé à un moment ou un autre, dans quelque chose qui va contribuer à notre épanouissement ? 🙂

J’aime bien aussi l’idée d’avoir des “sous-comptes bancaires” pour chaque type d’épargne/dépense : un compte en prévision des cotisations sociales, un qui contient ses “3 mois de revenus de sécurité”, un qui contient l’épargne disponible pour investissement (pour se payer un gros coaching ou une formation par exemple). Personnellement, je n’ai pas encore mis ça en place, mais je trouve l’idée intéressante. 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « 5 Conseils pour gérer ses revenus d’entrepreneur »

    1. Coucou Elsa,
      Comme il faut avoir un compte pro et un compte perso, je suis chez Caisse d’épargne pour le pro (j’avais déjà des comptes épargne chez eux + un compte de dépôt, qui est celui que j’utilise pour recevoir mes revenus et faire des virements ; en revanche je n’ai pas encore demandé de carte bancaire avec eux donc pour l’instant j’utilise Paypal ou ma carte perso pour les paiements carte bancaire), et Boursorama pour le perso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.