Rechercher

Comment Faire Imprimer Son Livre Auto-Édité ?

Étal de livres papier ouverts

Si tu ne sais pas encore comment on imprime son livre en tant qu’auteur auto-édité, tu vas découvrir que c’est BEAUCOUP plus facile que ce qu’on imagine. En tout cas, beaucoup plus que ce que moi j’avais imaginé !

Mini rappel avant de commencer : “auto-édité” signifie que l’on a créé, imprimé et publié son livre sans l’aide d’une maison d’édition. Auto-édition et édition traditionnelle sont deux voies possibles. Je parle principalement d’auto-édition sur ce blog car c’est la voie que j’ai choisie, et c’est celle qu’ont choisi plusieurs auteurs qui réussissent à (très bien) gagner leur vie avec leurs livres (je parle d’eux dans mon livre Vivre de ses livres grâce à l’auto-édition).

Comment j’imaginais que se passait l’impression de livres en auto-édition

Devoir chercher un imprimeur m’effrayait

L’étape d’impression des livres était une des choses qui me bloquaient le plus dans mon envie de devenir auteure. Plusieurs choses me laissaient penser que je préfèrerais choisir l’auto-édition plutôt que la maison d’édition (principalement pour gagner davantage de revenu par livre, et être 100% en contrôle de ma création). Mais quand j’imaginais l’étape d’impression, je flippais. Rien que l’idée de devoir trouver un imprimeur me faisait peur : comment le trouver ? Comment en trouver un aux prix raisonnables ? 

Je pensais qu’il fallait faire appel à des imprimeurs (moins chers) en-dehors de sa ville et ça m’effrayait

Sur la base de quelques discussions, j’avais cru comprendre que le meilleur imprimeur (ou le moins cher) ne serait pas forcément dans ma ville (Montpellier). Ça rajoutait une difficulté. Comment est-ce que ça allait se passer si je ne pouvais pas voir ce que le livre donnait avant de l’imprimer en plus grande quantité ? Et si je devais le recevoir chez moi dans ma ville, ça me coûterait des frais supplémentaires de port.

Je me rappelle une connaissance qui m’avait parlé de “BoD”. En fait, plusieurs personnes m’avaient parlé de “BoD”. Mais je n’arrivais pas bien à comprendre en quoi c’était une meilleure solution. D’autant qu’ils ne sont pas basés à Montpellier. J’avais du mal à saisir comment tout cela fonctionnait et je ne me voyais pas me lancer dans l’aventure sans avoir une vision claire de cette étape cruciale de la création de livres.

Devoir imprimer des exemplaires en avance m’effrayait

Ensuite il y avait la question du nombre d’exemplaires à commander. J’avais aussi cru comprendre que, plus on commandait d’exemplaires, plus le prix par exemplaire diminuait. Mais comment choisir le bon nombre d’exemplaires pour optimiser ce prix sans pour autant commander trop de livres que je n’arriverais peut-être pas à vendre ? L’idée de devoir investir 2 000€ – ou une somme de cet ordre de grandeur – dans l’impression d’exemplaires de livres m’effrayait. Je ne voulais pas prendre le risque de dépenser cet argent sans être sûre de pouvoir le récupérer en réussissant mes ventes.

Je ne me lançais pas car l’étape d’impression me paralysait (entre autres)

Pendant longtemps, je suis restée paralysée face à mon rêve de devenir auteure, à cause de cette partie de l’auto-édition.

Puis, en 2022, j’ai décidé de vraiment me mettre à faire des recherches pour comprendre si et comment il était possible de gagner sa vie avec ses livres. Assez rapidement, j’ai compris que l’auto-édition était une voie privilégiée pour cela (plus que le fait de passer par une maison d’édition, pour plusieurs raisons que j’explique dans mon livre “Vivre de ses livres grâce à l’auto-édition”). J’ai alors creusé la question pour comprendre comment les auteurs auto-édités s’y prenaient pour imprimer des livres et j’ai réalisé que l’impression de livres en auto-édition était en fait extrêmement facile. Voici comment ça fonctionne.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Elle gagne 20k€/ mois avec ses livres en auto-édition : interview de Jupiter Phaeton sur ses débuts | PODCAST

L’impression de livres en auto-édition : beaucoup plus simple que ce qu’on imagine

“L’impression à la demande” : une solution ultra simple pour imprimer ses livres auto-édités

Contrairement à ce que l’on pense, imprimer ses livres ne requiert pas de trouver un imprimeur physique ni de commander un certain nombre d’exemplaires en avance.

Il existe aujourd’hui un concept que je trouve révolutionnaire pour les auteurs auto-édités : “l’impression à la demande”.

Le principe :

  1. L’auteur écrit son livre auto-édité sur un document au format Word ou converti en PDF ; 
  2. Il télécharge ce fichier numérique sur une des plateformes en ligne qui proposent l’impression à la demande ;
  3. Lorsque quelqu’un commande son livre sur la plateforme, c’est cette dernière qui se charge d’imprimer le livre et même de l’envoyer au lecteur qui a commandé.

On parle d’impression “à la demande” car le livre n’est imprimé qu’à la “demande” de quelqu’un qui l’a effectivement acheté (via une commande en ligne sur la plateforme). Il n’y a donc pas besoin ici d’imprimer des exemplaires en avance, ni de chercher un imprimeur physique, ni de s’occuper d’empaqueter les livres et d’aller à La Poste pour les envoyer : FANTASTIQUE, non ?

Quelles plateformes pratiquent l’impression à la demande ?

En France, il existe deux manières de faire imprimer son livre auto-édité : 
1- Amazon ;
2- Une plateforme d’auto-édition (dont le fameux “BoD” fait partie).

Mais il y a une différence majeure entre les deux.

L’impression à la demande avec Amazon

Amazon est un des acteurs majeurs de la publication de livres en ligne (papier, numériques ou audio), si ce n’est l’acteur principal. Le site est en fait une librairie en ligne : on peut commander des livres en ligne et les recevoir chez soi (ce que tu as peut-être déjà fait). On peut même dire qu’il s’agit d’une MÉGA librairie en ligne du fait de son nombre d’utilisateurs : 36,9 millions de visiteurs par mois rien qu’en France. Amazon avait d’ailleurs été créé initialement pour la vente de livres et ne s’est étendu à d’autres produits qu’après.

Si le premier métier d’Amazon est d’être un revendeur de livres (librairie), ils ont ajouté l’impression à la demande à leur processus. Ainsi, un auteur qui publie son livre sur Amazon n’aura pas à chercher un imprimeur à la demande ou à passer par un autre intermédiaire puisqu’Amazon s’occupe de tout : 

  • Rendre le livre disponible à l’achat auprès de millions d’internautes (mais attention, il existe des milliers de livres donc il est généralement nécessaire de communiquer par ailleurs autour de son livre pour qu’il se vende ! Je décris plein d’idées de stratégies de vente dans mon livre “Vivre de ses livres grâce à l’auto-édition”) ;
  • L’imprimer lorsque quelqu’un commande la version papier ;
  • L’envoyer au domicile du lecteur qui a commandé.

L’impression à la demande avec une plateforme d’auto-édition

Une plateforme d’auto-édition est un intermédiaire entre l’auteur et le distributeur final (Amazon, la Fnac, Cultura et d’autres librairies en ligne). Le seul distributeur final capable d’imprimer aussi les livres est Amazon. Aucune autre librairie en ligne ne pratique l’impression à la demande. Pour que les auteurs auto-édités puissent y publier des livres papier, elles sont donc en lien avec les plateformes d’auto-édition, qui vont se charger de l’impression.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment Vivre De Ses Livres ?

Lorsque quelqu’un commande un livre sur une librairie en ligne, l’information est envoyée à la plateforme d’auto-édition qui se charge d’imprimer le livre et de l’envoyer à la librairie ou au domicile de l’acheteur (sauf dans le cas d’Amazon qui va imprimer lui-même).

Les plateformes d’auto-édition sont donc LE moyen de publier sur les autres librairies en ligne qu’Amazon. Et un de leurs avantages est qu’il suffit de créer un seul compte chez l’une d’entre elles pour publier sur toutes les librairies en ligne (y compris Amazon, qui est compris dans le lot). Alors que si on passe par l’impression à la demande d’Amazon en publiant là-bas, le livre ne sera disponible que sur le site d’Amazon, pas sur les autres librairies en ligne.

Il existe environ 8 plateformes d’auto-édition majeures en France aujourd’hui qui permettent l’impression de livres papier :

  1. BoD ;
  2. Bookelis ;
  3. Iggybook
  4. Librinova ;
  5. Lulu ;
  6. Publishroom Factory ;
  7. TheBookEdition ;
  8. Youstory.

Généralement, elles proposent toutes de publier le livre également sur leur propre site à elles. Mais peu de français ont pour habitude de se rendre sur ces librairies en ligne-là, ça n’a vraiment rien à voir avec la taille de la communauté d’Amazon. Les possibilités de faire des ventes via ces sites sont donc bien plus faibles que celles d’Amazon et c’est pourquoi je ne les considère pas comme des distributeurs finaux majeurs au même titre qu’Amazon ou la Fnac.

Imprimer des exemplaires d’auteur pour les vendre soi-même

Sache qu’il est également possible – sur Amazon comme sur les plateformes d’auto-édition – de commander des exemplaires de ton propre livre dans le but de les vendre toi-même via ton propre site (il te faudra alors l’envoyer toi-même par La Poste) ou en mains propres ou pour le proposer en dépôt-vente dans des librairies physiques de ta ville. 

On appelle cela des “exemplaires d’auteur”. 

Tu ne payeras alors que le coût de l’impression et les frais de port, pas les commissions de point de vente/intermédiaire puisque dans ce cas de figure, c’est toi qui deviens le point de vente. Sans oublier, toujours, les frais fixes des plateformes d’auto-édition, mais tu ne les payes qu’une fois par an et par œuvre.

Le coût de l’impression à la demande

Maintenant, peut-être te demandes-tu combien coûte cette si géniale impression à la demande. Eh bien voici une autre bonne nouvelle : pas cher ! Il n’y a clairement pas 2 000€ à mettre sur le tapis.

L’impression à la demande : entre 4€ et 13€ environ

Le prix de l’impression dépend bien évidemment du format du livre et du nombre de pages (plus c’est gros, avec un nombre de pages élevé, et en couleur au lieu d’en noir et blanc, plus ça coûte cher). Mais on peut dire que cela coûte entre 4€ et 13€ par livre environ. Par exemple, sur Amazon, l’impression de mon livre Vivre de ses livres grâce à l’auto-édition, qui est un assez gros format (24,41cm x 16,99cm, 437 pages), me coûte 7,74€ d’impression par livre. Mais pour un livre plus petit, cela peut coûter plusieurs euros de moins. Amazon est l’imprimeur le moins cher du marché.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Auto-édition : Pourquoi j'ai Choisi de Publier mon Livre sur Amazon ?

Sur les plateformes d’auto-édition, le coût tourne plutôt autour de 10€-13€ pour un livre plus petit que le mien (tu peux voir un tableau comparatif des coûts d‘impression dans mon article “Pourquoi J’ai Choisi de Publier Mon Livre Auto-Édité sur Amazon”).

À ajouter à l’impression : les commissions des plateformes

La commission des librairies : 25% à 40%

Le seul moment où tu ne payes que le coût d’impression, c’est lorsque tu commandes des exemplaires d’auteur (car alors, c’est toi le distributeur final). Mais dès lors que ton livre est distribué dans un point de vente tiers qui t’aide à vendre (en gros : une librairie, en ligne ou physique), celui-ci prendra une commission sur les ventes de ton livre.

Par exemple, sur Amazon, cette commission est de 40% du prix de vente hors taxe. C’est le haut de la fourchette, mais c’est celle pratiquée de façon générale par les grosses librairies. La fourchette globale se situe entre 25% et 40%.

Les frais supplémentaires des plateformes d’auto-édition

Les plateformes d’auto-édition n’ont pas toutes le même modèle économique. Certaines pratiquent des frais fixes à l’entrée, qui vont de 39€ à 490€, d’autres non. Certaines fonctionnent plutôt en prenant une commission sur le prix de vente hors taxe, comme les librairies, ou l’ajoutent aux frais fixes. Cette commission s’ajoute alors à celle des librairies.

Le coût de chaque plateforme d’auto-édition est détaillé dans mon livre Vivre de ses livres grâce à l’auto-édition (chapitre 6 : coûts & revenus du métier d’auteur).

Conclusion

L’impression à la demande rend l’impression très simple pour les auteurs. Grâce à Amazon ou une plateforme d’auto-édition, notre livre peut être disponible à l’achat en quelques clics, sans que l’on n’ait besoin de se préoccuper de faire imprimer le livre soi-même, ni de gérer les envois.

Tu as peut-être remarqué que j’ai beaucoup parlé de “librairies en ligne” et pas du fait d’avoir son livre papier en rayon des librairies physiques. C’est parce que c’est un tout autre système, qui nécessite davantage de démarches. C’est peut-être LE point négatif de l’auto-édition : obtenir son livre physique en rayon des librairies est plus difficile d’accès que lorsqu’on passe par une maison d’édition qui a déjà les contacts, et surtout les “diffuseurs” (des commerciaux qui vont voir les librairies pour promouvoir tel ou tel livre).

Mais ce n’est pas impossible. Tu peux d’ailleurs commencer par imprimer des exemplaires d’auteur et faire du porte-à-porte auprès des librairies de ta ville. Mais surtout, contrairement à ce que l’on pense, les librairies physiques sont loin d’être le seul moyen de vendre un livre. À l’ère actuelle, les achats en ligne sont ancrés dans les mœurs et c’est sur ces leviers “web” que les auteurs auto-édités jouent majoritairement pour gagner leur vie avec leurs livres.

Tout cela est abordé dans mon livre Vivre de ses livres grâce à l’auto-édition : l’impression, la publication sur les différentes plateformes, les stratégies de vente… Tu peux le commander… sur Amazon, en version papier ou numérique. 😉

N’hésite pas à laisser un commentaire sous cet article pour toute question ou tout retour liés à ce que j’y ai dit.

Photo de couverture : Patrick Tomasso sur Unsplash

Lis mes autres articles sur le sujet :

Partager l'article :

6 réflexions au sujet de « Comment Faire Imprimer Son Livre Auto-Édité ? »

  1. Merci Isis pour cet article très instructif. Je connais Lulu pour y avoir commandé un livre il y a juste quelques jours, mais sans plus. Merci pour ce travail de recherche !
    Je finalise l’écriture d’un E-book et j’aimerais beaucoup le diffuser sur papier aussi. Penses-tu que ça soit possible pour un livre de 60 à 80 pages ?
    Belle continuation à toi !

    1. Hello Sylvie !
      Merci pour ton commentaire et ta question 🙂

      Alors il te faut regarder le nombre minimum de page autorisé dans le format que tu souhaites imprimer, sur le site sur lequel tu souhaites le faire imprimer. Sur Amazon, par exemple, il me semble – de tête – que le nombre de pages minimum est 24 (donc 60 ou 80 serait possible).

      Tu peux penser aussi à l’allure que tu voudrais que ton livre ait : plus le format est grand/large, moins il y aura de pages imprimées à la fin. Si tu veux que le livre paraisse un peu plus épais, tu peux choisir un format plus petit.

      1. Effectivement je vais regarder pour le format.
        Merci pour ton conseil et félicitations pour ton livre !
        Je te souhaite une belle fin d’année et un bon réveillon ✨

  2. Bonjour,
    J’ai acheté un livre d’un auteur qui s’est lancé dans l’auto-édition via « Librinova »
    J’ai acheté un exemplaire directement sur le site « Librinova » et un autre sur le site de la Fnac.
    A réception, les 2 semblent identiques. Sauf que celui envoyé par la Fnac est beaucoup plus mince. Et pour cause, la qualité du papier est bien moins bonne qualité chez celui envoyé par la Fnac.
    Il est donc noté « Imprimé en France » sans aucune référence quant à l’imprimeur, contrairement à « Librinova » qui mentionne « achevé d’imprimer chez… le../../…. » précisant également « Nos papiers sont issus de forêts gérées durablement »
    Ma question est la suivante : la Fnac peut-elle choisir son propre imprimeur ? A la lecture de votre article, il semble que, non. Mais peut-être ai-je mal compris.
    Voudriez-vous m’éclairer sur ce sujet. Merci pour votre article très précieux et intéressant.

    1. Bonjour Agnès,
      La réponse dépend de la démarche de l’auteur. Normalement, si l’auteur est uniquement passé par Librinova, il n’y a pas de raison que le résultat soit différent en commandant sur Librinova ou sur Fnac.com. En effet, sur le site de Librinova, on lit « Librinova référence et met en vente votre livre papier sur les sites Amazon.fr, Fnac.com, Cultura.com et librinova.com et dans plus de 5000 librairies physiques en France (bases Dilicom et Electre incluses). À chaque commande, le livre est imprimé et expédié au libraire (technologie d’impression à la demande). »

      En revanche, il se pourrait que l’auteur ait décidé de passer en direct avec la Fnac (et dit à Librinova de ne pas s’occuper de ce canal de distribution). Dans ce cas, le partenaire d’impression à la demande de la Fnac étant Bookelis, et pas Librinova, il se pourrait que le livre ait été imprimé par Bookelis et que le résultat soit différent du livre imprimé par Librinova.

      Autres options :
      – S’il y a eu un délai entre les deux achats, il se peut que l’auteur ait apporté des modifications au livre qui expliqueraient un changement de format et de qualité de papier : peut-être a-t-il voulu réduire les coûts d’impression en choisissant du papier de moins bonne qualité que dans la première version ; le nombre de pages jouant aussi dans les frais d’impression, il a peut-être opté pour un livre plus grand pour réduire le nombre de pages à imprimer et donc les coûts.
      – Peut-etre que c’est Librinova lui-même qui a plusieurs imprimeurs ou apporté des modifications entre les deux commandes (je ne sais pas s’ils font ça).

      Je n’en sais pas plus que ces hypothèses 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.