Autres métiers

Pourquoi j’ai choisi de devenir Blogueuse Professionnelle

Publié

Devenir blogueuse professionnelle est une voie que j’ai consciemment choisie pour aller vers mon épanouissement professionnel.

Dans cet article, je souhaite partager avec toi les raisonnements qui m’ont menée à penser que cette activité serait un bon choix pour moi. Dans un prochain article, j’ajouterai le témoignage de quatre autres blogueurs professionnels sur leurs raisons à eux d’avoir choisi ce format.

 

Devenir blogueuse professionnelle pour atteindre l’indépendance financière

Nous sommes en janvier 2016. Mon stage de fin d’études s’est terminé et je cherche maintenant un boulot. J’aurais préféré faire mon stage de fin d’études à l’étranger, mais je n’ai pas trouvé, alors je suis venue à Paris.

A l’heure d’entrer sur le marché du travail pour mon premier boulot, je ne trouve aucune offre à l’étranger qui m’intéresse. Mon stage s’est terminé depuis un mois déjà et j’ai toujours un appartement à payer à Paris. Enfin, jusque là ce sont mes parents qui le payent. Mais j’ai envie de les alléger en devenant indépendante d’eux financièrement. Il me faut donc des revenus.

Pourtant, alors que ces contraintes financières pèsent sur moi, je me dis que j’aurais préféré faire autre chose : partir voyager, faire des projets personnels. Mais je n’ai pas d’économies pour faire ça. Trouver un boulot s’impose donc.

C’est cette réflexion qui m’a fait avoir un déclic. Je me suis sentie bloquée, “obligée” de travailler pour quelqu’un pour payer mon appartement. Je me suis alors dit que je ne voulais plus me retrouver dans une situation comme celle-là, à être dépendante d’un employeur pour pouvoir payer mon loyer. Je veux pouvoir CHOISIR de rejoindre une entreprise, et pas le faire sous la contrainte.

Ma devise est née ce jour-là : “Vivre selon mes envies, pas mes contraintes.”

Je décide de me renseigner sur l’indépendance financière, c’est-à-dire, pour résumer, comment créer ses propres revenus pour ne plus dépendre d’un employeur.

La première solution que je découvre est d’investir dans l’immobilier : acheter un appartement pour ensuite toucher des loyers dessus, ou revendre le bien quand il aura pris de la valeur.

Cette option ne me parle pas. Je n’éprouve pas de réel intérêt à faire ça, je n’ai pas de capital de départ à investir…Et surtout, j’ai envie de CREER quelque chose en apportant ma propre valeur ajoutée, ce que ne me semblait pas apporter l’investissement en immobilier.

La deuxième solution que je découvre est le blogging professionnel. Je suivais la chaîne YouTube d’Olivier Roland depuis quelques années. Il y publiait des vidéos de développement personnel et, la moitié du temps, il se filmait en selfie depuis un pays étranger. C’est ainsi que j’ai découvert qu’en étant blogueur professionnel, on pouvait voyager six mois dans l’année si on le souhaitait, puisque c’est un métier qui se fait essentiellement en ligne (donc possible à distance). Je me suis reconnue dans ce mode de vie et me suis dit “C’est exactement comme ça que je veux vivre !”.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  80 hommes pour changer le monde : le livre qui m’a fait aborder l'entrepreneuriat comme un entrepreneur social

Avant d’aller plus loin sur les raisons qui m’ont fait choisir de devenir blogueuse professionnelle, il faut bien comprendre de quel type de blogging je parle. Je considère qu’il existe trois types de blogging (un personnel et deux professionnels) :

Blog personnel

(perso)

Blog “quantitatif”

(pro)

Blog “qualitatif”

(pro)

But Partager son quotidien avec des proches ou un cercle plus élargi. Devenir un influenceur dans un domaine donné. Résoudre une problématique rencontrée par une partie de la population.
Contenu Parler de soi, ses pensées, ses récits personnels, ses voyages. Articles sur cette thématique. Présentation des produits/services d’autres personnes (sponsors..) Articles qui aident à résoudre cette problématique en apportant des définitions, conseils…
Mode de rémunération Aucun. C’est un blog à but non lucratif. Commission sur les ventes. Sponsoring. Création d’un contenu payant à forte valeur ajoutée (coaching, formation…)

 

J’ai personnellement choisi le blogging “qualitatif” car c’est celui qui me permet de résoudre un problème et créer de la valeur.

 

Devenir blogueuse professionnelle pour devenir digital nomad

A raison de une à trois destinations par an pendant mes seize premières années, j’ai été éduquée au voyage. Aujourd’hui, voyager est une de mes aspirations les plus fortes.

Ce que j’aime, c’est le slow travel : prendre le temps d’habiter dans un pays, de rencontrer des locaux, et de faire ce qu’ils feraient eux, plutôt que de visiter ce qui est recommandé par les guides touristiques.

C’est pourquoi j’ai vraiment envie de donner une grande place au voyage dans ma vie. Bien plus que partir en vacances une semaine par-ci, deux semaines par-là. J’aspire à vivre quelques temps dans un pays, puis changer de pays, et ainsi de suite.

Initialement, quand j’ai commencé à travailler dans mon premier boulot, je souhaitais prendre une année sabbatique et faire un tour du monde en solo. J’avais commencé à économiser dans cette optique.

Mais mon expérience de WWOOFing au Costa Rica (aider dans une ferme arboricole en échange du logement) m’a fait réaliser que j’aimais travailler avec mes compétences. Le WWOOFing me paraît une excellente expérience pour qui veut déconnecter de son quotidien, faire quelque chose qui change. Mais je ne me voyais pas faire ce type de tâche pendant un an. J’avais envie d’intégrer les choses pour lesquelles j’avais des aptitudes naturelles et des compétences.

Quand j’ai découvert le nomadisme digital, j’ai réalisé que c’est ce que je recherchais : un mode de travail qui me permette à la fois de voyager et de travailler sur un projet du même ordre que si j’étais restée en France.

Or, le blogging est un format qui permet d’être digital nomad puisqu’on peut travailler à distance.

 

Devenir blogueuse professionnelle : la professionnalisation d’un hobby

J’ai toujours aimé écrire. Quand j’étais petite, j’écrivais des histoires. Au collège, des poèmes et des phrases philosophiques. Au lycée, des chansons. J’ai tenu plusieurs Skyblog personnels puis j’ai fait plusieurs tentatives de blogs, notamment sur le développement durable. Mais je ne savais pas comment m’y prendre pour les tenir sur la durée, attirer des gens pour les lire, etc.

Quand j’ai vu que l’on pouvait être blogueur professionnel, j’y ai donc vu l’opportunité de commencer un blog et de l’amener plus loin que d’habitude. Et surtout, d’en faire mon travail au quotidien.

Dans le précédent épisode du podcast, “Trouver son Elément”, je parlais d’aptitudes naturelles. Eh bien, pour moi, l’écriture est une aptitude naturelle. Autant je ne vais pas aller naturellement vers du dessin, autant j’écris beaucoup et c’est quelque chose que je fais assez naturellement.

Donc le blogging professionnel est aussi un moyen de mettre en application une de mes aptitudes naturelles, et donc d’avoir plus de chances d’avoir des moments de “flow” (voir podcast précédent) et d’être heureuse.

 

Devenir blogueuse professionnelle : pouvoir avoir recours au web

Créer un blog suppose d’utiliser le web, un outil et un milieu auxquels je suis attachée. Ca me plaît à la fois d’utiliser l’outil et de me dire que je peux atteindre beaucoup de gens à distance, chez eux. J’aurais du mal à envisager un boulot sans web.

Pourtant, quand j’ai dû passer le B2i en CM2, je me rappelle m’être dit que je ne comprenais rien aux ordinateurs, que je n’étais pas à l’aise avec et que ce n’était pas pour moi. Mais finalement j’ai commencé à avoir la fibre “ordinateurs” et “web” grâce à MSN messenger (sur lequel je passais BEAUCOUP de temps) et les Skyblogs. Et j’ai continué là-dedans. A quinze ans, j’ai créé une chaîne YouTube. Puis dans mes expériences professionnelles, sans vraiment le faire exprès, je me suis spécialisée dans les métiers marketing du web : marketing digital, marketing product management…

Je me suis attachée au web et le blogging m’est donc apparu comme un bon moyen de conserver un pied là-dedans.

 

Devenir blogueuse professionnelle : deux autres points positifs inattendus

Creuser un sujet qui me passionne

Le blogging m’a d’abord attirée parce qu’il répondait à mon aspiration à créer un mode de vie organisé autour du voyage et à devenir indépendante financièrement. Le sujet traité était secondaire pour moi. D’ailleurs, j’ai mis environ cinq mois à le trouver. Je suis restée bloquée dans ma formation (je suis une formation pour devenir blogueuse professionnelle au fur et à mesure que je le construis) à cause de ça.

J’ai fini par me rendre compte de mon intérêt pour l’épanouissement professionnel et les nouveaux modes de travail (remote, nomadisme digital, slash, entreprise libérée). Et aujourd’hui, je me trouve très chanceuse de pouvoir travailler sur ce sujet toute la journée. Car c’est vraiment le sujet sur lequel j’ai envie de me pencher pour aider chacun et contribuer à la société. J’adore lire là-dessus, réfléchir, réaliser des interviews pour comprendre, intervenir à des conférences.

Explorer de nouveaux formats de communication

Quand j’ai décidé de me lancer dans le blogging, je m’attendais uniquement à écrire des articles. Mais dans la formation que je suis, on nous recommande d’autres formats, comme le podcast qui est affiché en haut de cet article, et comme les vidéos que je vais bientôt lancer.

Ca a été une bonne découverte pour moi car ça me donne l’opportunité de tester de nouveaux formats de communication. Bien que j’étais partie sur mon aptitude naturelle à écrire, je me rends compte que je me régale aussi d’enregistrer des versions audio ! Je suis très contente de cet effet positif collatéral inattendu qui me pousse à aller plus loin et découvrir de nouvelles choses que j’aime 🙂

 

J’espère que cet article te donne une meilleure idée des raisons qui m’ont amenée à choisir cette voie. Mon but à travers ce témoignage n’est pas de montrer à quel point le blogging professionnel est génial, mais de partager les raisonnements qui m’ont amenée ici pour que tu puisses t’en inspirer.

Dans mon cas, j’ai déterminé mon aspiration (voyager en travaillant en même temps, plusieurs mois dans l’année), puis j’ai identifié une activité qui me permettait d’utiliser mes aptitudes naturelles et d’être épanouie au quotidien.

Essaye de te poser la question pour toi : à quoi aspires-tu ? Et comment y parviens-tu ? Quelle est l’activité qui te permet d’utiliser tes talents naturels et de faire quelque chose qui te plaît au quotidien pour atteindre cette aspiration ?

 

Si ce n’est pas fait, pense à liker la page Facebook 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.