Nomadisme Digital

7 sites pour partir en Voyage entre Digital Nomads

Les digital nomads font souvent le choix du mode de vie nomade pour pouvoir assouvir un de leurs hobbies préférés : voyager. Mais tous n’ont pas envie de voyager seuls. Des initiatives ont donc commencé à émerger, proposant aux digital nomads de partir en voyage avec d’autres personnes qui partagent le même état d’esprit. J’ai recensé 7 sites pour les digital nomads qui ne souhaitent pas voyager seul et veulent nouer de nouvelles amitiés.

Par exemple, Xenia Swchaller, Suisse de 40 ans, qui travaille en voyageant grâce à son activité de traductrice indépendante, passe chaque hiver aux Canaries, et a aussi fait du nomadisme digital en Espagne péninsulaire et en Grèce. Mais elle ne part pas toujours seule. Elle est partie deux fois avec d’autres digital nomads, avec DigitalNomadGirls (#2) et NomadCity (#5).

Note : la numérotation est à titre indicatif, il ne s’agit pas d’un classement 🙂

#1 Nomadhouse : une destination chaque mois, à la carte

Initiative française, portée par Arthur Yeti, digital nomad lui-même, Nomadhouse propose de partir à plusieurs digital nomads pendant un mois dans une destination lointaine et cool : Inde, Vietnam, Bali…

Plus qu’un service en one-shot, Nomadhouse se définit comme “Une communauté d’aventuriers, d’entrepreneurs et de créatifs qui voyagent dans une destination différente chaque mois”.

Le leitmotiv, c’est un peu “Tu bosses de chez toi ? Viens plutôt bosser depuis des lieux inspirants, avec des gens créatifs”.

Un voyage avec Nomadhouse coûte entre 1 300$ et 1 600$ pour :

  • l’hébergement en chambre partagée (plus pour une chambre privée)
  • l’espace de travail un bon Wifi (très important pour le digital nomad)
  • un programme d’activités chaque weekend (voir image ci-dessous)
  • le petit déj
  • une carte sim locale
  • les transferts depuis l’aéroport
  • et selon le voyage : le scooter, l’eau courante, dîner

Pour réserver ton prochain voyage : https://nomadhouse.io/trips/

 

#2 Digitalnomadgirls : des “retraites” de 10 jours pour les filles

Digitalnomadgirls, comme son nom l’indique, c’est pour les filles. Le site propose de partir faire des “retraites” (des voyages où on se “retire” de son environnement classique), entre filles, pendant une dizaine de jours. Jusqu’à présent, les retraites ont principalement eu lieu en Europe : en Espagne et aux Canaries principalement.

Pourquoi que pour les filles ? Parce que, dans le monde du nomadisme digital, Jenny (qui a fondé Digitalnomadgirls), s’est rendue compte que, où qu’elle aille, elle était très souvent la seule fille. Elle a commencé à vouloir se créer des amitiés féminines et s’est tournée vers Facebook.

Simple groupe Facebook à ses débuts (août 2015), le mouvement a aujourd’hui son propre site Internet et dénombre 50 000 membres autour du globe.

Au-delà des retraites, la mission que se donne Digitalnomadgirls est d’inspirer les femmes digital nomads effectives ou en devenir, de leur faire rencontrer d’autres femme qui partagent le même état d’esprit, et de leur donner les outils et ressources pour réussir.

Plus qu’un service, Digitalnomadgirls se définit comme une tribu (“Digitalnomadgirls is your tribe”).

Pour réserver ton prochain voyage : https://digitalnomadgirls.com/retreats/

 

#3 RemoteYear : 12 mois de voyage, 1 destination par mois

RemoteYear, c’est un peu le papa de la maison. Là on parle plus de 10 jours ou 1 mois, on parle carrément de passer 1 an avec un groupe d’autres digital nomads. Et chaque mois, le groupe change de destination.

Il y a aussi une version raccourcie de 4 mois. Sympa pour ceux qui ne peuvent pas accorder un an à l’aventure.

Dans le discours, le service s’adresse plutôt aux travailleurs “remote”, c’est-à-dire des salariés qui travaillent hors locaux. Mais dans les faits, les sessions rassemblent aussi des freelances et des entrepreneurs.

Le coût est de :

  • Pour 1 an : un acompte de 5 000$ + 2 000$ pendant 11 mois soit 2 250$ par mois pendant un an
  • Pour 4 mois : un acompte de 3 000$ + 2 000$ pendant 4 mois soit 2 750$ par mois pendant quatre mois

Et ces coûts comprennent :

  • L’hébergement dans une chambre privée dans le même appartement que d’autres participants du programme
  • L’accès 24h/24 à l’espace de coworking à maximum 30 minutes à pied de l’hébergement
  • Le transport entre chaque destination
  • Des événements sur place pour s’immerger dans la culture locale
  • Une équipe d’accueil sur place

Pour la petite anecdote, le projet est né en août 2014, quand deux amis ont créé une page Internet en posant juste la question : “Qui veut voyager avec nous pendant un an en travaillent à distance ?” Le premier jour, 1000 personnes se sont inscrites. Quelques mois plus tard, des milliers s’inscrivaient pour participer à cette aventure, et défendant l’idée que l’on peut faire du très bon travail à distance, avec une bonne connexion Internet.

Pour réserver ton prochain voyage : https://remoteyear.com/itineraries

 

#4 Nomad Cruise : 200 digital nomads sur un bateau pendant 10 jours

NomadCruise est la version “croisière” du voyage entre digital nomads. Dix à quinze jours tous ensemble (200 à 300 personnes) sur un bateau de croisière, pour des itinéraires adaptés :

  • Mer Méditerranée
  • Europe → Amérique Latine
  • Amérique Latine → Europe
  • Europe → République dominicaine

Le tout pour environ 1 200$, sans compter les billets d’avions. Mais, oui, les gens travaillent sur le bateau.

Pour réserver ton prochain voyage : https://www.nomadcruise.com/nomad-cruise-6/

 

#5 Nomad City : rassembler les digital nomads chaque année à Gran Canaria, dans les îles Canaries

Nomad City est né en 2016 en collaboration avec NomadCruise. Le but : réunir des digital nomads du monde entier en un seul endroit l’île de Gran Canaria, dans les Canaries (îles espagnoles au large du Maroc).

Au programme : plage, surf et autres activités locales, soleil, conférences autour du futur du travail. Contrairement aux autres initiatives qui proposent du “coliving” (les participants vivent et travaillent dans le même lieu), Nomad City est davantage un événement.

Il est aussi plus court puisqu’il dure une semaine.

 

#6 Unsettled : 9 destinations permanentes au choix, pendant 1 mois

Unsettled est parti d’une question : “comment peut-on organiser nos vies davantage autour des expériences, et moins autour de la consommation ?”

Aujourd’hui, le site propose 9 destinations, en Amérique Latine, Europe, Asie du Sud-Est, et Afrique du Sud. Il y a en permanence deux retraites ouvertes pour chaque destination, pour des prix allant de 1 100 à 2 450$, sans les billets d’avion.

Pour réserver ton prochain voyage : https://beunsettled.co/marrakech-morocco-coworking-retreat/

 

#7 Wifi tribe : un abonnement pour voyager à la carte

J’adhère complètement à la philosophie de Wifi tribe ! Ce n’est pas seulement un site qui te permet de parti en coliving avec d’autres pendant un mois, puis complètement ailleurs un autre mois. Wifi tribe, c’est une famille. Des gens qui sont là pour partager avec les autres, pour créer cet esprit de groupe avant tout. Et personnellement, ils me donnent complètement envie de les rejoindre !

Contrairement à d’autres, ils ont opté pour une logique géographique. Par exemple, en 2018, c’est l’année de l’Amérique Latine. Chaque mois, découverte d’un pays d’Amérique centrale ou du sud.

Wifi tribe se montre différent dans son modèle économique également. Le système d’abonnement incite à se demander combien de fois par an on a envie de partir voyager avec eux. Plus on compte voyager, plus le prix mensuel diminue, jusqu’à 800$/mois.

Pour réserver ton prochain voyage : http://wifitribe.co/next-locations/

 

Toutes ces expériences garantissent de se forger des amis à vie ou, au moins, de rencontrer des personnes cools qui partagent le même état d’esprit. Elles comblent donc un des vides que peuvent ressentir les digital nomads qui voyagent seuls.

Et si tu n’arrives pas à choisir entre toutes, tu peux aussi consulter le site Coworkations, qui liste tous les voyages en cours et à venir des sites cités ici : https://coworkations.co/

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire