SlashTémoignage

Slasheur | Témoignage de Roman Buchta : Formateur-Coach / Blogueur / Musicien

Publié
Slasheur | Roman Buchta : Formateur-Coach / Blogueur / Musicien

Roman est passionné par deux choses : la musique et les neurosciences. Motivé dès le début par le fait d’intégrer la musique à sa vie, il est devenu entrepreneur (formateur-coach) pour obtenir une certaine flexibilité d’emploi du temps.

Après 3 années, Roman se rend compte qu’il aimerait passer encore davantage de temps à travailler sa musique. Son nouveau projet professionnel consiste donc à devenir Blogueur Professionnel, pour réduire le temps passé en présentiel dans les formations, et augmenter celui passé sur sa musique.

Il slashe aujourd’hui entre la formation, la musique et le blogging, et poursuis son projet de libérer davantage de temps pour la musique.

Roman a plein de petites images pour illustrer ce qu’il raconte, ça vaut le coup d’écouter ça en audio (clique sur le lecteur ci-dessous) :

 

L’article, lui, présente les éléments essentiels.

« Slasher »  : la définition de Roman

Slasher, ça veut dire gérer plusieurs activités professionnelles (ou semi-professionnelles, ou en voie de devenir professionnelles) en même temps. Gérer plusieurs projets différents dans un même planning.

Le slash de Roman : une stratégie pour vivre de sa passion

Roman a deux passions : les neurosciences et la musique. Tous ses projets professionnels ont pour but d’intégrer ces deux éléments.

Slash n°1 de Roman : Formateur & Coach en neurosciences, gestion du stress, préparation mentale et communication

Après deux ans d’études en Physique-Chimie, puis une maîtrise en Sciences Cognitives, Roman s’est formé au coaching puis à la PNL et à l’hypnose. En parallèle, il a également beaucoup travaillé sur lui-même et a mis du temps à trouver ce qu’il voulait faire.

Finalement, à 28 ans, il se crée son propre job. Passionné par le cerveau humain et la psychologie comportementale, il devient Formateur-Coach en neurosciences, gestion du stress, préparation mentale et communication.

A ce jour, il a formé près de 2000 étudiants dans des établissements d’études supérieures, écoles d’ingénieur (comme Arts et Métiers), de commerce, et de classes préparatoires au concours médecine.

Slash n°2 de Roman : Blogueur

Blog 1 : Hemispheres.coach

Roman a créé Hemisphere.coach, un blog vitrine pour son activité de formateur-coach.

Blog 2 : Ouimusique.coach

Roman a créé un deuxième blog, Ouimusique.coach. Son but : aider les artistes à progresser plus vite, à donner le meilleur d’eux-mêmes en public, à partager leur musique sans perdre leurs moyens, “et même en prenant leur pied”.

Il utilise ses connaissances en neurosciences pour optimiser l’apprentissage des musiciens, les aider avec de la préparation mentale, et de la gestion du stress.

« Je suis passionné par le hacking du cerveau humain : on peut guérir des phobies, accélérer l’apprentissage, créer de la confiance sur commande. »

Slash n°3 de Roman : Musicien

Roman est passionné de musique. Il apprend la guitare et rape par-dessus. « Du rap intelligent », précise-t-il : « C’est contestataire, il y a de la poésie, j‘aime les choses ambigües, paradoxales. Au début j’écrivais des choses très tristes, ce que j’essaye de moins faire. J’essaye d’aller vers plus de coaching et de choses constructives. »

Pour l’instant on ne peut pas écouter la musique de Roman. Il avait des projets quasiment aboutis mais ils n’ont pas pu voir le jour. Ceci dit, Roman prévoit un concert en décembre 2018, qu’il retransmettra probablement sur Ouimusique.coach.

Emploi du temps : la répartition actuelle du temps de Roman entre les différentes activités

Globalement, Roman passe un tiers de son temps en présentiel en formation. A cela s’ajoute l’administratif, ainsi que quelques rendez-vous non rémunérés (quand il y a des changements de planning).

Les jours où Roman n’est pas en formation, son emploi du temps s’articule de la façon suivante :

  • Matin :
    • 2 ou 3h de musique (« Car le matin j’ai une bonne performance cognitive »)
    • Regarde ses emails un peu avant midi
  • Après-midi : recherche et blogging, mise en place du site, etc.
  • Soir : 1h30 de musique « mais plus cool, car je suis moins performant »

« Ca c’est quand il n’y a pas d’urgence, quand ma todo list est bien faite, mon organisation bien gérée. »

La stratégie de Roman pour devenir plus épanoui

Comme Roman est passionné de musique, son but est de pouvoir passer au moins la moitié de son temps à faire de la musique.

« La guitare mériterait 4h par jour. Le rap (créer, travailler tes textes, orienter, réfléchir à tes thématiques, arrangements), ça pourrait prendre 4h par jour aussi. La musique pourrait prendre une vie. Avec un 35h par semaine, ce n’est pas possible. Donc j’ai tout de suite pensé à devenir entrepreneur pour me créer un emploi du temps qui me permette de bosser la musique. »

Aujourd’hui, Roman s’oblige à limiter le temps passé à faire de la musique, pour pouvoir vivre et avoir à manger. Etre formateur lui permet de vivre, avec un taux horaire intéressant. Mais il aimerait faire évoluer sa situation pour pouvoir libérer du temps pour faire davantage de musique :

  • 50% Musique
  • 50% Blogging
  • Ponctuellement (3 ou 4 jours par mois), donner des formations pour conserver le rapport humain, avec :
    • 50% Formation d’étudiants
    • 50% Formation d’adultes (au lieu de 100% de Formation d’étudiants, “car aujourd’hui j’ai envie d’aller vers le public adulte”)

Slasheur : Quel modèle économique pour Roman ?

Aujourd’hui, Roman vit uniquement des formations et du coaching, son métier premier.

A terme, il aimerait que ses revenus soit équilibrés entre ses différentes activités :

  • 25% Musique : « Si ça marche bien ça peut rapporter quelques milliers d’euros de temps en temps, avec les concerts notamment. »
  • 25% Formation : « C’est toujours intéressant comme métier et cela permet de générer un bon revenu. »
  • 50% Blogging : « Si je continue à travailler sérieusement, à offrir articles de qualité et des approches scientifiques et inédites. »

Avantages du Slash : le point de vue de Roman

La richesse, vivre plein de choses différentes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  10 questions à te poser pour savoir si tu as l'âme d'un slasheur

« Ca offre une plus grande richesse qu’avec une seule activité. Avec le blogging, je développe plein de compétences liées à création de contenu et je me nourris intellectuellement en faisant des recherches.

« Avec la formation, je suis payé pour partager mon savoir en réel et dire ce que je dirais gratuitement, car je suis passionné.

« Et la musique, c’est complètement autre domaine. Travailler un instrument c’est une discipline de vie, un chemin, un voyage. Ca me donne l’opportunité de faire de l’introspection et d’être créatif. J’écris même en dormant ! »

Difficultés du Slash : le point de vue de Roman

Tout gérer correctement

« Plus on a de projets qui comptent pour nous, plus notre cerveau nous envoie des messages d’alertes. Donc plus on a de projets, plus il y a de stress possible.

« Ca dépend des méthodes d’organisation. Moi j’adore aller dans le détail des choses. C’est difficile de structurer ma façon d’aborder mes différentes activités de façon à faire ce qu’il faut mais sans aller trop dans le détail. Car je n’ai pas le temps d’aller dans le détail.

« Le matin, je veux travailler ma musique. Mais parfois, il y a de l’urgent à gérer : un changement planning où, vite, il faut envoyer un truc à un responsable. Par exemple, la semaine dernière, j’avais deux cours dans deux salles au même moment. »

Gérer ses visions à long terme

« Dans mon activité professionnelle, je voudrais faire une transition. Mais quand on veut faire une évolution profonde au niveau de la vision, l’identité, ça demande un investissement sur une période : il faut faire des recherches, se plonger, faire des contacts… Je ne peux pas me plonger dans des réflexions sur l’orientation de Ouimusique et sur l’orientation d’Hemispheres en même temps.

« On peut avoir un projet dans lequel on se plonge et un autre qu’on maintient parce qu’il est structuré et qu’il roule. C’est difficile de se plonger dans plusieurs endroits en même temps. »

Comment Roman gère ces difficultés

Travailler son organisation

« Le weekend, je fais le bilan de tout ce que j’ai à faire et le classe. Après, tous les soirs, je me concentre sur les priorités du lendemain, les choses les plus importantes. Comme ça, s’il arrive un imprévu, j’aurai fait le plus important. »

Gestion de ses attentes

« A travers des techniques de développement personnel, je m’apaise pour accepter que les choses prennent du temps, gérer mon envie d’apprendre, d’aller vite et le fait qu’on ne peut pas tout faire en même temps. »

S’imposer une discipline

« J’ai arrêté de boire de l’alcool, pour augmenter productivité. Car si je bois trois pintes avec les copains le soir, je suis moins efficace le lendemain. Depuis mars, je n’en bois plus qu’une, puis je prends un cocktail sans alcool, et encore. L’énergie, ça change tout : si je bois, je suis mou et c’est mort pour travailler la musique de façon performante. L’hygiène de vie est importante.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Digital Nomad : Rédactrice Web Freelance | Témoignage de Lucie Rondelet

« Idem avec les jeux vidéos : je ne joue pas.

« Je fais des siestes stratégiques. Je ne perds pas de temps. Quand je mange, je regarde des reportages pour me cultiver. Et je lis quand j’ai du temps libre. »

Epanouissement au travail : les critères de Roman

Roman donnerait une note de 6,5/10 à son épanouissement au travail actuel.

« Je ne mets que 6,5 car ce n’est pas encore ce que je veux, j’ai vraiment envie d’avancer sur les projets de musique et le blog. J’ai envie que les projets sur lesquels je travaille soient aboutis.

« Mais je mets un bon 6,5 car je suis content de ma vie aujourd’hui. J’ai la chance de faire un métier qui me plaît (la formation), de faire ce que je veux, et de travailler moins que la plupart des gens pour le même salaire. Mais il y a du stress, il faut trouver les contrats… »

« Je suis en train de monter un groupe, j’ai un concert en décembre. J’espère régulariser les concerts d’ici moins de 6 mois. Et, à terme, ramener des sous en faisant ma passion. »

Le conseil de Roman à ceux qui veulent devenir Slasheurs ou Slasheuses

« Réfléchir à pourquoi ils veulent devenir slasheurs. Est-ce qu’il n’y a pas moyen de faire autrement ? Ou si c’est pour le plaisir de faire différentes choses, c’est cool ! Il faut réfléchir avant de se lancer. Trouver des choses qui font sens pour avoir une vraie énergie, de la motivation, du plaisir.

« Slasher peut sembler attirant mais si on n’a pas de projets qui nous tiennent à coeur, ça peut être fatiguant je pense. Car ça demande de la détermination.

« La majorité des livres de développement personnel disent de ne mettre le focus que sur un seul truc. Avec le slash, on ne fait pas ça, on divise notre focus. Si on fait plusieurs choses en même temps, les projets avanceront plus lentement. C’est pour ça qu’il faut vraiment avoir quelque chose qui nous tient à coeur pour tenir sur la durée. »

Et si tu devenais Slasheur / Slasheuse ?

Le témoignage de Roman t’inspire ? Tu penses que ce mode de travail est fait pour toi mais tu ne sais pas comment t’y prendre ?

Je peux t’aider à passer ce cap via des séances de coaching. Ou bien tu peux t’inscrire à la newsletter pour recevoir davantage de contenu gratuit sur le sujet.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « Slasheur | Témoignage de Roman Buchta : Formateur-Coach / Blogueur / Musicien »

  1. Merci pour ce témoignage. C’est inspirant de voir que l’on peut réconcilier ses passions et sa vie professionnelle. Après pour tenir le rythme, comme le dit très justement Roman : motivation, organisation et hygiène de vie semblent indispensables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.