ChoisirSlash

10 questions à te poser pour savoir si tu as l’âme d’un slasheur

Publié
Schéma de la tendance générale des slasheurs

Pourquoi se demander si on a l’âme d’un slasheur ? Parce qu’il est difficile de donner une définition exacte d’un slasheur. Est-ce qu’on est slasheur si on est salarié et qu’on aide une association caritative à côté ? Ou bien est-on slasheur uniquement si on a plusieurs statuts (exemple : salarié / autoentrepreneur) ?

Au travers de mes lectures et discussions, j’ai développé l’intuition qu’être slasheur, c’est avant tout se SENTIR slasheur : sentir que c’est notre truc, s’identifier à cette catégorie.

Le but de cet article est de t’aider à déterminer si tu as l’âme d’un slasheur, pour savoir si cette voie est une piste pour ton futur professionnel.

La tendance générale du slasheur

Dans sa conférence TED, Emily Wapnick décrit la tendance qu’elle a observée chez elle, qui est slasheuse (ou « multipotentiel » comme elle l’appelle, elle). J’ai représenté cette tendance dans le schéma ci-dessous.

Schéma de la tendance générale des slasheurs

Te reconnais-tu dans ce comportement ? Si oui, tu as très probablement l’âme d’un slasheur. Regarde les parties suivantes pour appronfondir.

Les trois caractéristiques majeures du slasheur

Emily Wapnick décrit trois caractéristiques majeures des slasheurs.

Schéma des trois caractéristiques majeures des slasheurs

1.Synthèse des idées

Combiner deux sujets et inventer quelque chose de nouveau à l’intersection. En tant que slasheur, si on se laisse explorer tous les sujets qui nous intéressent, on développe une connaissance de nombreux domaines. On a ainsi accès à de nombreux points d’intersections pour innover. Même si on arrête de s’intéresser au sujet après un certain temps, on a quand même engrangé de nouvelles connaissances, voire compétences, qui pourront être utilisées pour trouver ces intersections.

2.Apprentissage rapide

En tant que slasheur, quand on est intéressé par un sujet, on y va à fond, en apprenant avec tout ce qui nous tombe sous la main. On est habitués à être débutant car c’est ce qui arrive à chaque début de nouveau cycle (schéma ci-dessus). On a donc moins peur d’essayer de nouvelles choses et de sortir de sa zone de confort.

3.Adaptabilité

En tant que slasheur, on est un peu des « caméléons », capables de se transformer en la personne qu’il faut à un moment donné. Par exemple, si on est Consultant en Conduite du Changement / Traffic Manager, on peut adopter la casquette nécessaire en fonction du client (ou autre) que l’on a en face. Emily Wapnick précise que Fast Company a identifié l’adaptabilité comme LA compétence à développer pour réussir au 21ème siècle, au niveau individuel comme organisationnel (pivoter en tant que startup par exemple).

Te reconnais-tu dans ces caractéristiques ? Si oui, tu as très probablement l’âme d’un slasheur. Regarde la dernière partie pour confirmer.

Slasheur-Sprinteur versus Spécialiste-Marathonien

Le profil complémentaire du slasheur est le spécialiste. Pour comprendre la différence entre eux, on peut comparer le slasheur à un sprinteur, et le spécialiste à un marathonien.

Comparatif entre le slasheur-sprinteur et le spécialiste-marathonien

Le slasheur s’empare d’un sujet très rapidement, le traite très rapidement, puis passe à autre chose. Alors que le spécialiste s’empare d’un seul sujet et le travaille continuellement pour aller toujours plus loin. Le slasheur agit dans la multiplicité, et le spécialiste dans la durée.

De quel côté te retrouves-tu le plus ?

10 questions à te poser pour savoir si tu as l’âme d’un slasheur

Il est temps de faire le bilan pour savoir si tu as l’âme d’un slasheur et si tu devrais creuser cette piste.

Voici une liste de questions. Pour chaque, attribue-lui un nombre entre 1 et 5, avec :

1 = ça ne me correspond pas du tout

2 = ça ne me correspond pas vraiment

3 = ça me correspond parfois

4 = ça me correspond la plupart du temps

5 = c’est complètement moi

Les 10 questions à te poser pour savoir si tu as l’âme d’un slasheur ou d’une slasheuse :

  1. J’ai de très nombreux centres d’intérêts, parfois sans rapport les uns avec les autres
  2. J’ai tendance à multiplier les projets, soit dans le temps (je passe maximum 3 ans sur un projet), soit en parallèle (je mène plusieurs projets de front)
  3. Quand je découvre un sujet qui m’intéresse, j’ai tendance à l’explorer à fond
  4. Quand j’explore un sujet qui m’intéresse, j’ai la capacité d’apprendre très vite
  5. Quand j’explore un sujet qui m’intéresse, j’ai la capacité de devenir doué(e) dans ce sujet
  6. Après une phase où j’ai adoré un sujet et l’ai exploré à fond, j’ai tendance à m’ennuyer et à vouloir passer à autre chose
  7. L’idée de devoir choisir une seule voie professionnelle m’angoisse
  8. J’ai tellement de centres d’intérêts professionnels et personnels que j’ai du mal à tous les assouvir
  9. Quand je discute avec quelqu’un, je sens que je « choisis la bonne casquette » parmi mon lot de compétences pour m’adapter à la personne
  10. J’ai une bonne capacité à trouver des idées innovantes, à l’intersection entre plusieurs domaines que j’ai explorés

Comptabilise les nombres attribués à chaque question.

Si tu obtiens entre 40 et 50 :

Tu as l’air d’avoir vraiment l’âme d’un slasheur ou d’une slasheuse. Si tu as le sentiment de vivre tous tes centres d’intérêts à fond, c’est super, continue comme ça car tu es sur la bonne voie pour être épanoui(e) au travail. Si tu te sens plutôt frustré(e) parce que tu n’explores pas tous tes centres d’intérêts, il est temps de te bouger pour mieux assouvir ce besoin. Regarde la vidéo d’Emily Wapnick pour faire la paix avec ce mode de fonctionnement. Puis mets en place un plan d’action pour mieux vivre tous tes centre d’intérêts.

Si tu obtiens entre 30 et 39 :

On dirait que tu as des tendances de slasheur. Tu devrais creuser le sujet car tu t’épanouirais probablement en vivant dans ce mode de fonctionnement. Si tu sens une frustration de ne pas avoir exploré tous tes centres d’intérêts, mets en place un plan d’action pour le faire. Investis-toi dans un nouveau projet qui te ferait plaisir et vois si ton bonheur augmente.

Si tu obtiens entre 10 et 29 :

Tu n’as pas l’air d’avoir l’âme d’un slasheur. Peut-être es-tu plutôt un(e) spécialiste ? Dans tous les cas, c’est bon à savoir. Si tu es plutôt spécialiste, explore cette piste à fond. Quel est ton sujet de prédilection ? Est-ce que tu l’explores assez à ton goût ? Est-ce qu’il occupe une place assez importante dans ta vie ?

Alors, as-tu l’âme d’un slasheur ?

Alors, quel est le résultat des 10 questions ? As-tu l’âme d’un slasheur ? Dis-le moi en commentaires.

Pour aller plus loin sur le slash, visite la page destinée à ce mode de travail.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.