Design HumainEntrepreneuriatEpanouissement professionnel

Design Humain : Comment être Épanoui et Atteindre la Sécurité Financière en tant qu’Entrepreneur 5/1 ?

Publié

Lorsque tu obtiens (en 2 minutes en cliquant ici) ta charte de Design Humain, elle te donne ton “profil”. Celui-ci te donne des indications sur ton rôle pour contribuer au monde et la façon avec laquelle tu l’abordes. 

Mon profil à moi est “5/1”. En présentant une difficulté que je rencontrais pour trouver le juste alignement entre épanouissement et argent gagné à ma “formatrice/coach en design humain”, elle m’a aidée à voir d’où pouvait venir le problème, en analysant mon profil 5/1. J’ai trouvé ça super-puissant et ai envie de te le partager.

Si tu as également le profil 5/1, ce que je raconte dans cet article pourra sûrement faire écho en toi ! Particulièrement si tu es un·e entrepreneur·e qui a l’impression de ne pas encore avoir trouvé son rythme de croisière en matière de création de produits/services, qui n’a pas encore quelque chose qui roule, ni en termes d’épanouissement, ni en termes d’entrées d’argent. 

Et probablement encore plus si tu es, comme moi, Manifesteur Générateur, qui a besoin de beaucoup créer, d’être dans la multiplicité (j’imagine que ça peut marcher aussi si tu es Multipotentiel, sans forcément être Manifesteur Générateur).

Profil 5/1 : qu’est-ce que ça veut dire ?

5 = l’Hérétique

En résumé, l”Hérétique” (personne qui a un “5” dans son profil) ressent le besoin de découvrir des innovations et de les partager à la Terre entière. MAIS il est soucieux de sa réputation.

1= l’Investigateur

L’Investigateur (celui qui a un “1” dans son profil) est quelqu’un qui a besoin de récolter un maximum d’informations sur le sujet dont il veut parler, pour se sentir bien et légitime à partager et transmettre sur ce thème.

A priori, cette partie est la partie de notre profil dont nous ne sommes pas forcément conscients.

Comment se traduit le profil 5/1 dans la vie professionnelle ?

Transmettre de la nouveauté

Naturellement, les profils 5 auront envie de TRANSMETTRE des informations, des méthodes, des outils qui sont NOUVEAUX, innovants, inédits. 

→ Si on prend mon exemple, j’ai choisi de créer un blog (partage, transmission), initialement sur les “nouveaux modes de travail” (nouveauté, innovation, modes de travail encore peu démocratisés). Parce que j’ai un “5” dans mon profil, créer ce blog est très aligné avec la façon avec laquelle j’ai envie de contribuer au monde.

Peur du regard des autres

Comme les “5” sont soucieux de leur réputation, ce sont des personnes qui vont particulièrement craindre le regard des autres sur ce qu’ils choisissent de partager.

Je crois que cette peur est partagée par beaucoup d’entrepreneurs. Et il semble que les femmes soient plus “atteintes” par celle-ci que les hommes. Mais bon, ce qui est surtout à retenir, c’est que, pour se rassurer, les “5” vont utiliser leur “1” (réunir toutes les informations).

Réunir toutes les informations avant de partager

Avec le “1” dans leur profil, les profils 5/1 auront besoin de s’assurer d’avoir toutes les informations en main AVANT de partager.

→ Voici trois situations dans lesquelles j’ai observé ce profil “1” chez moi :

  • Création du programme Coach Non Certifié : dans ce programme, je parle de ma propre expérience, vision et façon de faire. Lorsque j’ai eu l’idée, et que mon Sacral a répondu “oui”, j’ai pu créer le programme en 3 jours top chrono, parce que je savais déjà tout ce qu’il y avait à savoir, je n’avais plus qu’à “déverser” ça sous forme de formation. J’avais déjà toutes les informations, sans avoir besoin d’aller en chercher de nouvelles.
  • Récemment, j’ai eu une idée de programme (que je garde secret pour l’instant, je préfère n’en parler qu’une fois qu’il sera effectivement créé pour ne pas trop m’avancer haha). Ce programme concerne un sujet que je n’ai pas expérimenté moi-même, mais qui m’intéresse personnellement et qui, je le sais, intéressera de nombreux lecteurs qui m’ont fait part de leur envie de créer une activité professionnelle dans ce domaine. Comme je ne l’ai pas vécu moi-même, je dois ici faire ma “journaliste” et aller chercher toutes les informations nécessaires pour pouvoir créer un programme autour de ça. Quand je dis “je dois”, c’est en fait le “1” de mon profil qui s’exprime, qui a besoin d’aller chercher toute cette information.
  • Avant de créer ma méthode ikigaï, j’ai acheté trois livres, que j’ai lus en une journée, pour avoir une vision d’ensemble du sujet. Il existe beaucoup d’autres livres sur l’ikigaï. Je n’ai pas souhaité tous les lire (parce que je suis aussi Manifesteur Générateur donc si c’est trop long, je me lasse ). Mais lire ces trois-là, qui semblaient des références dans le domaine, j’ai eu la sensation d’avoir suffisamment compris le sujet pour pouvoir partager là-dessus.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Etre Epanoui au Travail, ça veut Dire Quoi Concrètement ?

Profil 5/1 : la difficulté que l’on peut rencontrer

Ici, j’aimerais te partager ce qu’il s’est passé aujourd’hui en coaching avec Jess, ma formatrice en Design Humain.

Reculer pour mieux sauter

Je suis arrivée en coaching en expliquant que j’avais l’impression de suivre un schéma que j’appellerais “Reculer pour mieux sauter” :

  • Je crée une offre payante ;
  • Je sens que je n’ai plus envie de la continuer ou que “ce n’est pas encore ça” ;
  • Donc je m’arrête, me mets en pause, parce que j’essaye de comprendre pourquoi je ne suis toujours pas alignée ;
  • Comme je m’arrête, j’arrête de gagner de l’argent ;
  • J’entre dans une phase de doute où je me demande si je pourrai jamais me sentir en sécurité financière, avec un business dans lequel je kiffe chaque offre créée ET ce fonctionnement m’apporte suffisamment d’argent sur l’année.

Note : on peut aussi observer mon comportement multipotentialiste ici, mais c’est un autre sujet. 🙂

Comment c’est quand c’est fluide et aligné avec mon design

J’explique à Jess qu’en juillet, lorsque j’ai créé le programme Coach Non Certifié, c’était parfait :

  • Programme bouclé (créé + vendu) en 3 jours, ce qui convient très bien à mon énergie de Manifesteur Générateur, et à mon comportement multipotentialiste qui me donne envie de sauter d’un sujet à l’autre, sans forcément devoir les poursuivre sur le long-terme ;
  • 3 000 euros de chiffre d’affaires, soit un revenu suffisant pour le mois de juillet ;
  • Tout ça en un minimum d’effort puisque j’avais déjà toute la ressource en moi donc un minimum de temps de travail + l’idée du sujet m’est venue pile le jour où j’en avais besoin (grâce à mon fil d’actualité Instagram + mon Sacral qui a dit oui à ce sujet).

Mais depuis, je n’ai pas revécu de tel moment. Pas recréé de telle offre.

Reverse engineering

Jess chercher à comprendre comment je pourrais réitérer ce moment dans ma vie professionnelle.

Sa première suggestion est de faire du “reverse engineering” : repenser à cette semaine de juillet où j’ai créé cette offre et d’observer ce qui l’avait provoqué :

  • Qu’ai-je fait avant d’avoir l’inspiration ?
  • Comment suis-je rentrée dans ce flow de création ?
  • Comme je crée beaucoup de contenu gratuit en ce moment : Quelle étape manque-t-il pour moi pour créer du contenu payant ?

Limite supérieure

Nous avons aussi exploré l’idée de la “limite supérieure” (concept de Gay Hendricks selon laquelle, lorsque nous approchons de notre limite supérieure (trop proche du succès), nous nous auto-sabotons pour éviter de rentrer dans ce succès).

Elle m’a demandé si, lorsque j’avais touché ces 3 000 euros, ça m’avait donné envie de me replier, de faire en sorte que ça n’arrive pas à nouveau. Si ça avait été le cas, alors ça aurait pu être un problème de limite supérieure : “je considère que si je continue à gagner 3000 euros par mois, j’ai du succès, donc je m’arrête pour éviter cela”.

Mais il se trouve que ça n’était pas ça. J’étais très contente de toucher cet argent, c’était très fluide pour moi, et je me sentais tout à fait légitime et heureuse de le recevoir. Pas de limite supérieure dans cette situation donc.

Mais alors, qu’est-ce qui m’empêchait de reproduire ce que j’avais fait ne juillet ?

C’est là que j’ai dit quelque chose qui a mis la puce à l’oreille de Jess, qui en est venue à me questionner sur mon profil.

Sujet vécu vs. non vécu

J’ai expliqué à Jess qu’en juillet, j’avais déjà toute l’information à l’intérieur de moi, puisqu’il s’agissait de partager mon expérience et ma vision. C’est pour ça que j’avais pu immédiatement déverser ça dans un programme.

En revanche, si on reprend l’exemple de l’autre programme que j’ai eu l’idée de créer et que je n’ai toujours pas terminé, voici ce qu’il s’est passé :

  • J’ai eu l’idée ;
  • J’ai commencé à lire plein d’informations sur le sujet ;
  • J’ai été interrompue (parce qu’il fallait que je parte ou fasse une autre tâche) ;
  • Je n’ai jamais repris le projet.

Avec ce projet-là, il s’est passé deux choses :

  1. Je n’avais pas toutes les informations déjà en moi puisque c’est quelque chose que je n’ai pas expérimenté moi-même. J’avais donc besoin de passer du temps à aller chercher l’information.
  2. J’ai été interrompue dans mon travail et le lendemain, j’étais déjà passée à autre chose et n’avais plus envie. Ca, c’est à la fois parce qu’en tant que Manifesteur Générateur, j’ai un grand besoin de variété. Et, à mon avis, parce que j’ai la porte 20 activée, qui concerne la tendance et le besoin d’exprimer ce qu’il se passe en nous dans le présent. Donc j’ai tendance à fonctionner “à la journée” : un jour = un sujet. Et le lendemain je passe à autre chose.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Faire un boulot saisonnier en plus de son travail indépendant : un aveu d'échec ?

La difficulté rencontrée par un profil 5/1 comme le mien ici est de savoir répondre à la question “Comment puis-je finaliser un programme comme celui-ci, qui requiert de passer beaucoup de temps à aller chercher de l’information, sans perdre l’énergie de le terminer ?”

C’est là que Jess m’a fait une suggestion que j’ai trouvée très pertinente et avis donc tester prochainement. A ce stade, je ne peux donc pas te dire ce que ça a donné. Mais j’ai l’intuition que ça va me correspondre.

Profil 5/1 : comment créer des offres qui nous mettent en joie ET nous apportent la sécurité financière ?

1. Faire confiance à sa Stratégie + Autorité

Stratégie + Autorité = la base pour créer une offre épanouissante pour soi

Ca, c’est la base de tout, tout le temps, pour toute personne : écouter sa “stratégie” et son “autorité” de Design Humain. Pour être fluides, alignées, et épanouissantes, toutes les grandes décisions doivent être prises avec Stratégie + Autorité. Y compris les offres que l’on crée en tant qu’entrepreneur.

Ici, il ne s’agit donc pas particulièrement du profil 5/1, mais c’est la première étape pour tout le monde : pour créer une offre épanouissante, tu dois le faire en suivant ta stratégie + autorité.

Comment décider en fonction de sa stratégie et son autorité en tant que profil 5/1 ?

Pour les Manifesteurs Générateurs comme moi, il s’agit d’écouter son Sacral (stratégie) + son Autorité. 

Moi j’ai l’Autorité “émotionnelle”. Donc, plus précisément, pour les Manifesteurs générateurs Émotionnels comme moi, il s’agit d’écouter sa double boussole sacral + vague émotionnelle.

Si tu es un autre type que Manifesteur Générateur, je t’invite à découvrir ta stratégie dans cet article. Si tu as l’autorité émotionnelle, tu peux écouter ce que je raconte là-dessus dans cet épisode de podcast, même s’il parle aussi du Sacral.

Et pour les autres autorités, on verra ça dans d’autres articles, parce que ça commence à faire beaucoup d’infos d’un coup 😬

Exemples de prises de décision pour créer une offre épanouissante quand on a le profil 5/1 :

Option A : En se basant uniquement sur l’information disponible à l’intérieur de soi

Je liste tous les sujets sur lesquels je sens que je pourrais apporter quelque chose de nouveau (correspond au “5” du profil 5/1) + pour lequel j’ai déjà toutes les informations et qui me permettrait de créer un programme rapidement (correspond au “1” du profil 5/1), simplement en “déversant” ce que je sais.

  • Si je suis Manifesteur, je peux simplement choisir une de ces idées et y aller ;
  • Si je suis Manifesteur Générateur ou Générateur, je dois attendre de recevoir un “signe” extérieur concernant l’un des sujets écrits (une synchronicité typiquement) à laquelle mon Sacral va répondre. Par exemple, pour Coach non Certifié, j’étais tombée sur un post instagram qui faisait la pub pour une école de coach (ou quelque chose comme ça). Ca a réveillé mon agacement pour cette injonction à être absolument diplômé pour avoir “le droit” d’aider. 
  • Si je suis Projecteur, je rends mes idées visibles de mon audience et j’attends de recevoir des messages qui confirment qu’on me reconnaît comme “experte” d’un de ces sujets + une invitation à le mettre en place (on me demande quand sort ce programme ou des informations sur celui-ci) ;
  • Si je suis Réflecteur, je laisse passer 28 jours pour décider si ce projet est fait pour moi (du coup, le Réflecteur peut avoir tendance à créer des programmes plus longs ou chers, pour gagner suffisamment d’argent malgré cette attente de 28 jours à chaque décision).
Option B : en réunissant toutes les informations nécessaires

Je consomme du contenu qui pourrait m’aider à trouver l’inspiration pour créer une offre qui apporte quelque chose de nouveau (correspond au “5” du profil 5/1) + pour laquelle il faudra que j’aille chercher toutes les informations nécessaires pour la créer (correspond au “1” du profil 5/1).

Je m’en réfère à ma stratégie + autorité pour savoir si c’est cette idée que je dois mettre en place ou non.

2. Diviser le projet en tronçons de 2h à 4h

Nous en arrivons au “1” du profil, qui m’a particulièrement posé problème dans mon désir de créer une offre épanouissante ET rémunératrice. C’est cette partie qui m’a été suggérée par Jess et que je dois tester. 🥳

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Coopérative d'Emploi : à mi-chemin entre entrepreneuriat et salariat

Voici une petite recommandation de processus :

  1. Liste toutes les étapes nécessaires pour créer cette offre, de A à Z, depuis “trouver l’inspiration”, jusqu’à “vendre”, en passant par “collecter toutes les informations que mon “1” troue nécessaires à avoir pour se sentir légitime à vendre quelque chose sur ce sujet”.
  2. Répartis ces étapes logiquement, par tronçons de 2 à 4h. 

L’idée c’est que tu puisses faire au moins un de ces tronçons chaque jour, pour avoir le sentiment d’avancer. Si possible, qu’ils soient variés afin de satisfaire le besoin de variété.

Si ça ne tenait qu’à moi, j’aurais instinctivement découpé en journées de 8h, parce que j’adore l’idée d’avancer à fond pendant toute une journée sur le sujet. 

Mais, si je suis réaliste, il y a beaucoup de chances que je sois interrompue pendant cette session de 8h (à moins de m’enfermer telle une ermite pendant un jour entier, sans communication avec le monde externe, mais c’est pas top pour mon équilibre, ni sentiment de satisfaction le soir, de faire ça).

Je préfère donc fonctionner, a maxima, en termes de tronçon de demi-journée (4h). Et a minima en tronçon de 2h. Parce que je trouve qu’1h, c’est trop court pour me plonger dans des recherches, et avoir le sentiment que “j’ai le temps” de me plonger dedans. Mais, après, si je le fais en 1h, fort bien.

3. Chaque jour, demander son Sacral quel tronçon faire

Ici, on sort du profil 5/1 et on en revient à la Stratégie à respecter pour être aligné avec son Design. 

Le “Sacral” concerne les Manifesteurs Générateurs et Générateurs tout court. Si tu es l’un des deux alors, ne te force pas à faire les tronçons dans l’ordre logique/chronologique. Mais plutôt d’interroger ton Sacral chaque jour pour savoir quel tronçon il a ENVIE de faire. Celui qui le mettra en JOIE aujourd’hui.

Tu en seras plus heureux·se de travailler ET tu seras plus productif·ve.

Comment atteindre la sécurité financière ?

Où est l’argent dans tout ça ?

L’argent est une conséquence de l’alignement au design

J’ai cette croyance que l’argent est une conséquence : si je suis alignée avec mon design, et que je vends ce que j’ai créé dans cet alignement, alors l’argent arrivera à moi.

Le non-alignement du profil 5/1

Dans la difficulté que j’ai exprimée dans cet article, tu peux voir que je ne suis pas alignée avec :

  • Le “1” de mon PROFIL : si je n’ai pas terminé ce programme que j’ai commencé, c’est parce que je n’ai pas mis en place un mode de fonctionnement qui me permet de terminer de réunir toutes les informations nécessaires, tout en gardant mon énergie.
  • Le besoin de variété de mon type : comme je vois la recherche d’information comme un énorme bloc et que je n’ai pas listé toutes les étapes, et mis de la variété dans ce processus, ça me paraît chiant (car manquant de variété), et donc je ne trouve pas l’énergie de le faire.

Mettre en place le processus qui permet d’être aligné, pour gagner de l’argent

Pour gagner suffisamment d’argent, je dois donc trouver le moyen de finaliser les projets commencer. Dans le cadre du profil 5/1 et de la difficulté rencontrée, il s’agit de :

  • Mettre en place ce fameux système qui me permet de décomposer le processus de création d’offre en plusieurs étapes variées ;
  • D’en faire un bout chaque jour en me référant à ma Stratégie + autorité ;
  • Et ainsi de finaliser ce programme, le vendre, et toucher l’argent qui découlera de cette vente.

Bien sûr, il faut aussi développer la confiance dans sa stratégie, son autorité, et le fait qu’en les suivant, on créera forcément des choses qui nous ressemblent, nous mettent en joie, et génèrent de l’argent. Ces croyances se travaillent et se développent. C’est important, mais ça fera l’objet d’un autre article. 🙂

Et toi, es-tu aligné·e avec ton profil 5/1 ?

As-tu compris ce que j’ai essayé d’expliquer dans cet article ? As-tu réussi à faire le parallèle avec ta propr situation et voir où ta créativité et ton argent étaient sûrement bloqués, lié à ton profil 5/1 ?

N’hésite pas à me partager tes impressions et retours en commentaires ! 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 réflexions au sujet de « Design Humain : Comment être Épanoui et Atteindre la Sécurité Financière en tant qu’Entrepreneur 5/1 ? »

  1. Bonjour Isis,
    J’ai suivi quelques formations avec Jess (Centrée et Aimée avec ses bonus Illimité et Conteneurs énergétiques).
    J’aime énormément tous tes partages, y compris ceux sur le human design.
    J’ai un ami qui est MG sacral 5/1 et un autre aussi passionné par le human design (projector 3/5 avec la porte 20).
    Je te souhaite une merveilleuse journée,
    Christèle (Générator émotionnelle 6/2)

  2. Bonjour Isis. Je finis de lire ta newsletter et tout ce que tu écris me correspond totalement. Sauf que je suis juste Manifesteur 5/1. Mon chemin de vie est aussi le 5. Donc grande concordance dans la variété, la nouveauté, la découverte. L’instant présent, oui, c’est ce qui me caractérise le plus. J’ai une idée, si je ne la mets pas en action, elle se fane, et de toute façons, elle ne m’intéresse plus. Elle fait partie du passé, et j’ai une sainte horreur de revenir en arrière, ceci pour tout. J’ai besoin de la fraîcheur des idées, qu’elles soient vivantes en quelque sorte, pour que moi aussi je me sente en joie de les exprimer, les réaliser. Enormément de domaines m’intéressent, de la cuisine à la photo, à la mode, au yoga, aux nouvelles technologies etc.. J’aime les défis, mais comme tu le dis si bien, ils doivent être courts. Actuellement, je suis en train de développer mon activité de coach de vie intuitif pour aider les femmes seniors (j’ai 67 ans) à réaliser les rêves qu’elles portent dans leur coeur pour cette ultime étape. Je suis en train de créer une chaîne YT. Mais quand on me dit de préparer le texte, de ne pas oublier de dire çi et ça, ça m’ennuie déjà. J’aime le spontané, l’instant, car c’est là que je vais délivrer le meilleur de ce que j’ai à partager. Et mon accompagnement, comme tu le dis, va être très court. Je ne suis pas faite pour accompagner sur une longue durée, car ça va me lasser, et du coup, je ne serai pas efficiente, ce qui détruirait ma joie. Donc je suis juste là pour aider à prendre la DECISION de faire le bon pas, et c’est tout. Ce qui est toujours aussi surprenant, c’est que lorsque me vient une idée, et j’en ai en continu, je suis enthousiaste à fond, je sais ce que j’ai à dire, mais si je ne le fais pas sur l’instant, je suis incapable de restaurer cet enthousiasme. C’est passé, c’est fini, c’est mort. Je suis multipotentielle, ce qui explique aussi cela. En tout cas, merci pour cet article, tu es sur le bon chemin, il n’y a pas de doute. Au plaisir de continuer à te lire.

  3. Oh c’est hyper interessant, dommage, moi je suis plutôt 1/3, en manifesteur. autorité splénique et stratégie d’informer. Je ne sais pas encore comment mettre ça en place pour mon entreprise, mais je viens d’investir dans un membership où ils en parlent et ils parlent aussi de créer son offre alignée.
    En tout cas ça me parle de ne pas faire les choses dans l’ordre chronologique mais plutôt dans l’envie. En fait quand je suis comme ça, j’ai l’impression de papilloner, je m’en veux de pas faire les choses dans l’ordre et j’ai l’impression que j’ai un problème de pas réussir à faire les choses dans l’ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.