Se lancer

Solopreneure : Comment s’entourer pour éviter la solitude ?

Publié

Par définition, un Solopreneur travaille seul. Travailleur indépendant, il passe la majorité de son temps de travail seul derrière son ordinateur, sans personne avec qui échanger. Si cette solitude te fait peur, sache qu’il existe au moins 9 façons de t’entourer pour ne pas te sentir seul·e. Nous allons les voir dans cet article.

Solopreneure : 5 raisons de s’entourer

Toute notre vie, nous évoluons dans des milieux où nous sommes entourés d’autres personnes :

  • L’école, collège, lycée, études ;
  • Le foyer familial ;
  • Les collègues de travail.

Lorsque l’on devient Solopreneur à l’âge adulte, on se retrouve sans camarades de classe, sans collègues de travail. 

Du côté personnel, on peut être célibataire seul chez soi, avec personne à qui parler le soir.

En couple, on peut se retrouver seul pendant la journée de travail (qu’on passe souvent chez soi au début).

Et/ou avec un partenaire qui peut ne pas bien comprendre les enjeux de notre activité.

Cette solitude de fait peut faire peur AVANT de se lancer (et même nous empêcher de nous lancer par anxiété de se retrouver seul).

Ou bien on peut en souffrir UNE FOIS lancé (qu’on s’y soit attendu ou non).

Dans mes échanges avec d’autres Solopreneurs, aspirants Solopreneurs, et connaissant mes propres besoins, j’ai remarqué 5 raisons pour lesquelles on peut avoir besoin de s’entourer.

La peur de ne pas savoir comment faire

Quand on se lance seul, on peut se sentir désemparé face à l’ampleur de la tâche : par où commencer ? Comment développer mon activité ? Comment être sûr·e de trouver des clients ?

En tant que Solopreneur, pas d’associé, collègue, binôme de travail, manager ou patron avec qui discuter ensemble des étapes et de la stratégie. On fait tout, tout seul.

Cette perspective peut faire peur aux personnes qui ne connaissent pas bien le domaine dans lequel elles se lancent, ou qui manquent de confiance en elles.

Le besoin de contact social

Personnellement, j’apprécie énormément la tranquilité que me procure le fait d’être Solopreneure. J’adore avoir des heures devant moi et vaquer à mon travail, sans personne pour me déranger, me demander de faire quelque chose.

Mais, extravertie, je suis aussi quelqu’un qui a besoin de beaucoup de contact social.

J’ai déjà passé des périodes à travailler beaucoup chez moi sans suffisamment de contact social, et je ne me sentais pas en équilibre (déprimée, triste, sans énergie).

Comme ce contact social ne m’est pas apporté par l’essence de mon activité, je dois le trouver autrement.

Le besoin de partager ses victoires et ses coups durs

Certaines fois, un événement de mon activité me rend sur-excitée tellement je suis contente : une nouvelle cliente que j’ai hâte d’accompagner, une nouvelle vente, un nouvel email plein d’émotion et d’enthousiasme pour me remercier de mon travail, un certain nombre d’inscrits à un live, une idée “géniale” qui m’a traversé l’esprit, un livre génial avec lequel j’adore totalement.

Dans ces moments, la deuxième chose que j’ai envie de faire, c’est d’aller le raconter à quelqu’un (la première, c’est de sautiller très haut dans mon appart’ et faire une petite danse de la joie -ce que je fais à chaque fois 😁).

Certains jours, je me sens mal, déprimée, dans le creux de la vague, dans le doute, perdue. 

Dans ces moments, je ressens un énorme besoin de pouvoir parler à quelqu’un qui va comprendre mes enjeux et me rassurer, m’aider à trouver une façon de sortir de ça, ou juste m’apaiser par sa voix et son soutien amical.

Le besoin d’échanger avec quelqu’un pour faire avancer ses idées

Personnellement, je fonctionne mieux toute seule avec mes réflexions. Il n’y a que là que j’arrive à assumer pleinement mes idées, sans faire de compromis pour m’adapter à quelqu’un d’autre.

Mais j’ai croisé plusieurs Solopreneures qui m’ont dit qu’elles auraient préféré se lancer à deux, avec un associé. Parce qu’elles adorent l’aspect “collaboration”, le fait de pouvoir réfléchir et faire avancer le schmilblik ensemble.

Le besoin d’être emmené à l’étape d’après

Même si j’apprécie travailler seule, j’adore que quelqu’un qui m’inspire m’aide à aller à l’étape d’après. Je sais qu’en essayant de le faire seule, je risque d’aller plus lentement, ou de rester sur la voie actuelle, alors que j’aimerais -parfois- en changer légèrement.

Solopreneure : 9 façons de s’entourer

Rejoindre une formation qui guide pas à pas

En quoi cela aide-t-il ?

Quand j’ai décidé de devenir Blogueuse Professionnelle, j’ai choisi de rejoindre la formation créée par un Blogueur Professionnel (Olivier Roland), afin de savoir exactement quoi faire et dans quel ordre. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  [19/27] Chômage : comment organiser son temps pour trouver sa voie ? | PODCAST

C’était extrêmement rassurant pour moi de faire la transition comme ça. Car j’avais déjà créé des blogs mais n’avais aucune idée de comment rendre ça professionnel.

Ici, c’est l’idée d’être “entouré” de quelqu’un qui sait comment s’y prendre et nous guide pas à pas. A mon sens, cela fonctionne même si la formation est en ligne et qu’on n’est pas en lien direct avec le formateur (ce qui était le cas de la formation que j‘ai suivie).

Comment trouver sa formation ?

Ici, je parle d’une formation “métier” pour apprendre à créer et développer ta future activité.

Moi je ne l’ai pas “trouvée”, c’est elle qui est venue à moi : je suivais Olivier Roland depuis deux ans parce que j’aimais ses contenus gratuits. Et, un jour, son webinaire “Vivre la vie de ses rêves grâce à son blog” m’a parlé. J’y suis allée, et c’était la porte d’entrée de la formation.

Si tu n’es pas déjà en train de suivre des personnes susceptibles d’avoir des formations qui correspondent à ce que tu veux faire, je te conseille de simplement chercher sur Internet “Formation {nom du métier que tu veux faire}”, et précise “en ligne” si cela te va, ou bien le nom de ta ville si tu veux que ça se passe par chez toi.

Ca donne par exemple :

“Formation en ligne Assistant Virtuel”

Rejoindre une formation avec une communauté

En quoi cela aide-t-il ?

L’autre aspect intéressant de cette formation était la communauté de blogueurs et aspirants blogueurs.

Je me suis sentie entourée pendant que je suivais la formation (en phase de création d’entreprise donc). Et, encore après, nous maintenons des liens via des groupes Facebook, un événement annuel, et parfois d’autres événements (par exemple, je suis partie en voyage au Portugal avec l’une d’entre elles et nous avons le projet de voyager en Amérique Latine ensemble).

Comment trouver une formation avec communauté

Cherche d’abord des formations.

Lis la description de chacune d’entre elles et regarde s’il est précisé qu’il y a une communauté rattachée à cette formation.

Et sous quelle forme (groupe Facebook, Slack, rendez-vous hebdomadaires en ligne, mensuels…)

Trouver un “ami d’entrepreneuriat”

En quoi cela aide-t-il ?

Ce qui m’a le plus aidée, que ce soit en phase de lancement ou aujourd’hui, a été d’avoir un “ami d’entrepreneuriat”, avec qui échanger souvent, pour ne pas me sentir seule. 

J’en ai eu 3 différents (nous avons arrêté lorsque le type d’échange ne nous convenait plus ou que l’un des deux partait sur quelque chose de trop différent) :

  • 2018 (lancement) – Audrey : nous nous écrivions tous les jours sur Whatsapp pour nous donner nos objectifs du jour et notre bilan de la journée. Ces échanges m’ont aidée à structurer mon travail et persévérer dans l’application de la formation.
  • 2019 (premières ventes) – Jeff : nous nous appelions 2 fois par semaine (lundi pour bien démarrer la semaine, et mercredi pour faire le point sur nos avancées). Ces échanges m’ont aidée à dépasser beaucoup de blocages qui se sont présentés au moment de vendre.
  • 2020 (développement) – Anthonia : nous nous envoyons des messages vocaux Whatsapp a minima une fois par jour pour se raconter notre journée (et souvent bien plus que ça, y compris les weekends).

Comment trouver un ami d’entrepreneuriat ?

Si tu rejoins une communauté, tu peux directement chercher un ami d’entrepreneuriat parmi les membres. C’est ce que je recommande aux membres de ma formation Trouver Sa Voie, qui sont plusieurs dizaines dans la communauté. Et c’est ainsi que j’ai rencontré Audrey et Jeff.

Pour Anthonia, je l’avais rencontrée dans un espace de coworking et participé à un atelier qu’elle organisait. J’ai décidé de la suivre sur Instagram car je l’aimais bien. Un jour, elle a fait une story pour dire qu’elle cherchait des gens pour un “mastermind”. Ce n’était pas exactement ce que je voulais (je voulais juste un binôme et je ne voulais pas rejoindre un groupe payant). Mais je l’ai quand même contactée pour lui dire ce que je cherchais, et il s’est avéré que ça l’intéressait.

Quelques autres idées :

  • Faire un post dans un groupe Facebook d’entrepreneurs (voir plus bas) ;
  • Faire une story pour demander si quelqu’un est intéressé ;
  • Contacter directement d’autres Solopreneurs sur Instagram ou via leur site Internet lorsque tu les découvres ;
  • Aller à des événements d’entrepreneurs dans ta ville (voir plus bas) et le proposer à chaque personne avec qui tu as un bon feeling ;
  • Organiser ton propre rassemblement d’entrepreneurs (voir plus bas)

Créer son propre groupe mastermind ou en rejoindre un

En quoi cela aide-t-il ?

Un groupe mastermind est un groupe de petite taille (3 à 5 personnes en moyenne) qui se retrouve régulièrement (physiquement ou en ligne), pour s’entraider à réussir leur entreprise : se fixer des objectifs, dépasser un blocage, recevoir des conseils sur comment faire ceci ou cela.

Si les personnes du groupe sont sur la même dynamique, le mastermind peut être très enrichissant pour faire avancer son entreprise. Potentiellement plus encore qu’un simple “ami d’entrepreneuriat” puisqu’on bénéficie de plusieurs cerveaux et personnalités. Mais, ici, on est dans une relation de groupe plus qu’individuelle.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Solopreneure : 4 erreurs que j’ai commises en tentant de me réaligner (et que faire à la place)

Comment créer son groupe mastermind ?

Personnellement, j’ai trouvé les membres de mes masterminds au sein de la communauté de blogueur rattachés à la formation.

Ceci dit, les 2 groupes masterminds dont j’ai fait partie relevaient plus d’une dynamique d’écoute et du plaisir de se retrouver que d’une dynamique d’objectifs. Donc je ne les considère pas vraiment comme des “masterminds”. Plutôt des groupes de soutien.

Si je devais monter un groupe mastermind avec des pairs aujourd’hui, je procèderais de la même manière que les conseils proposés pour l’ami d’entrepreneuriat (mais en précisant la nature du groupe que je cherche à créer et le type de dynamique qu’il y aura au sein de ce groupe) :

  • Poster dans des groupes Facebook d’entrepreneurs ;
  • Proposer au sein de communautés d’entrepreneurs dont je fais partie autrement ;
  • Faire une story insta, un post, un post Facebook ;
  • Demander à des amis entrepreneurs s’ils connaissent des personnes qui seraient intéressées ;
  • Approcher des entrepreneurs que je suis sur Instagram ou leur newsletter et avec qui je me sens en phase.

Travailler depuis un espace de coworking

En quoi cela aide-t-il ?

Un espace de coworking est un lieu de travail dans lequel viennent travailler des salariés Remote, des équipes de petites boîtes qui débutent, et des indépendants.

Un tel lieu est l’occasion de travailler en étant entouré d’autres personnes, mais aussi de rencontrer d’autres indépendants, avec qui on peut discuter entrepreneuriat.

Comment trouver un espace de coworking ?

Trouver un espace de coworking n’est pas le plus difficile.

Il suffit d’aller sur un site comme Neo-nomade, ou de taper “espace de coworking + nom de la ville” dans un moteur de recherche.

C’est trouver un espace de coworking dans lequel on se sent bien qui n’est pas le plus aisé.

J’ai trouvé le mien à Montpellier (Bureaux & Co – La Station) en participant aux portes ouvertes de l’espace. Dès que je suis entrée, j’ai ressenti une énergie positive. J’ai beaucoup aimé le pétillant de Marion, qui gère l’espace, et le ton “artistique et créatif” qui se dégageait (de par la décoration et les ateliers d’artistes et artisans disponibles, en plus des bureaux).

Le mieux, pour trouver un espace qui te correspond, c’est de le tester.

Vivre avec d’autres entrepreneurs

En quoi cela aide-t-il ?

En 2018, j’ai voyagé en Amérique Latine avec un groupe de Digital Nomads pendant 8 mois. Nous vivions ensemble dans des appartements Airbnb, travaillions ensemble dans les salons de ces appartements. J’ai refait ça au Portugal en 2019 pendant 15 jours, dans des camping-cars cette fois-ci.

Etre entouré de telles personnes permet d’être compris dans son mode de vie, et de pouvoir éventuellement discuter de ses difficultés (si les personnes ont du temps à accorder et sont sur la même dynamique, ce qui n’est pas obligé d’être le cas). Mais aussi de faire plein d’activités sociales à des moments qui ne seraient pas possibles pour des salariés classiques (une visite de la ville en plein après-midi ou un weekend de 4 jours improvisé au dernier moment par exemple).

Comment trouver un lieu où vivre avec d’autres entrepreneurs ?

Si tu le fais en voyageant, en mode Digital Nomad, tu peux regarder ma liste d’initiatives qui permettent de voyager entre Digital Nomads.

En Amérique Latine, les auberges de jeunesse Selina ont souvent des espaces de coworking. Il y a donc possibilité d’y rencontrer des entrepreneurs.

Si c’est en France, il existe quelques initiatives de coliving pour vivre avec d’autres personnes potentiellement entrepreneures :

Et sinon, tu peux toujours monter une colocation dans une ville et préciser que tu cherches des colocataires entrepreneurs. 🙂

Rejoindre des communautés en ligne

En quoi cela aide-t-il ?

Selon où l’on habite, on n’a pas forcément la possibilité de rencontrer des entrepreneurs physiquement (car il n’y en a peut-être pas ! Ou pas dans notre domaine d’activité ou type d’entrepreneuriat en tout cas).

C’est donc en ligne que tu peux te rapprocher d’entrepreneurs.

Les communautés en ligne sont aussi intéressantes si :

  • Tu es Digital Nomad et souhaites maintenir un lien à distance, où que tu sois dans le monde ;
  • Tu comptes partir voyager et tu veux entrer en contact avec des Digital Nomads qui sont sur place, avant de t’y rendre, pour commencer à créer du lien et pouvoir être accueilli·e une fois là-bas ;
  • Trouver des entrepreneurs dans ta ville (s’il existe un groupe dédié à cette ville-là).

Comment trouver ces communautés en ligne ?

Par “communauté en ligne”, j’entends principalement “groupes Facebook”. On peut aussi penser à des groupes Slack, ou bien des communautés créées par d’autres entrepreneurs sur leurs sites.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Trouver Son Pourquoi : les 3 types de pourquoi

Déjà, si tu es Solopreneure et que tu adhères à l’idée d’être 100% alignée avec toi-même (ou que tu souhaites devenir cette Solopreneure 100% alignée), tu peux rejoindre le Groupe Privé Facebook “Epanoui·e au travail” que j’ai créé.

Au-delà de celui-ci, dans Facebook, tu peux chercher “communauté entrepreneurs + nom de ta ville”.

Rejoindre des communautés en présentiel

En quoi cela aide-t-il ?

Si elles existent dans ta ville, ça vaut le coup de rejoindre les communautés en présentiel lorsqu’elles se réunissent.

Le virtuel, c’est mieux que rien, et c’est pratique quand on voyage. Mais rien ne remplace un vrai bon lien humain quand on se voit “en vrai”. 🙂

Comment trouver ces communautés d’entrepreneurs en présentiel ?

Tu peux trouver des communautés déjà formées auprès de :

  • Espaces de coworking de ta ville ;
  • Associations d’entrepreneurs, femmes actives (comme Wondermeufs à Montpellier) ou autre ;
  • Les Coopératives d’Activité et d’Emploi ;
  • Demander aux assos d’aide à la création d’entreprise (exemple : BGE) s’ils peuvent te mettre en contact avec d’autres entrepreneurs.

Mes outils de prédilection pour trouver ces communautés sont :

  • Meetup ;
  • Evénements Facebook ;
  • Pages Facebook ou comptes Instagram de lieux d‘événements dans ma ville.

Il existe également des applications pour des rencontres entre professionnels :

  • Bumble Bizz, la partie pro de l’appli de rencontres Bumble ;
  • ShapR

Si tu vas travailler dans des cafés de ta ville, tu peux y croiser d’autres travailleurs indépendants nomades (avec leurs ordinateurs) et engager la discussion.

Si tu es une Solopreneure de Montpellier, je t’invite à participer aux Cafés Solopreneures que j’organise. Une fois que tu auras participé aux cafés, tu pourras rejoindre le groupe privé “Communauté Solopreneure Montpellier”.

Se faire coacher

En quoi cela aide-t-il ?

Une fois qu’on termine la formation qui nous a dit comment commencer pas à pas, on peut se retrouver un peu seul face à soi-même. Si tu as un ami d’entrepreneuriat et/ou un groupe mastermind, ça peut t’aider à avancer.

Mais parfois, on ressent le besoin d’être accompagné par quelqu’un qui a déjà fait le chemin qu’on veut faire (ce qui n’est souvent pas le cas des pairs du groupe mastermind). D’être coaché par un “mentor” pour faire un gros saut en avant, se sortir d’une situation qu’on n’arrive pas à résoudre seul, avancer plus vite, aller plus haut, plus loin.

Comment trouver le bon coach pour soi ?

Comme pour les espaces de coworkings, ce n’est pas trouver un coach qui est difficile (il en existe énormément !), mais de trouver le bon coach pour soi.

Personnellement, je me suis faite coacher deux fois sur la partie professionnelle de ma vie. Les deux fois, ça a été des personnes qui étaient dans mon cercle professionnel élargi :

Marketing Mania (3 mois de coaching fin 2019 ) : j’étais abonnée à leurs emails depuis environ deux ans, parce que j’aime particulièrement la forme de transparence que je ressens quand Stan s’exprime, les valeurs qui ressortent de Marketing Mania. J’ai choisi Marketing Mania parce que :

  • 1) Je voulais avant tout quelqu’un qui soit calé en modèles économiques d’infopreneurs. 
  • 2) J’avais d’abord contacté André Dubois de Trafic Mania, qui me semblait avoir une vision plus large des modèles économiques, mais il m’a dit qu’il ne faisait plus de coaching ;
  • 3) Synchronicité : j’ai reçu un email de Marketing Mania que j‘ai décidé d’ouvrir (alors que je lis très peu mes emails). C’était celui qui présentait le coaching. 

Khan Magne (3 mois de coaching de groupe au printemps 2020) : je l’ai découvert via le Sommet Virtuel Solopreneur organisé par Ling-en Hsia. J’ai adoré la vision des choses de Khan et sa façon de structurer les idées. Et j’ai aussi bien aimé ce que disait Ling-en dans son sommet. Je me suis inscrite pour un Appel Stratégique avec chacun des deux. Les deux appels étaient très intéressants mais j’ai choisi celui avec qui j’avais ressenti le plus de vibration pendant l’appel (Khan).

A mon sens, le meilleur coach pour soi est donc quelqu’un que l’on connaît déjà depuis un certain temps et avec qui on ressent une “vibration”. On sent qu’on est en phase avec lui, ses valeurs, sa façon de voir les choses.

J’accompagne moi-même des personnes de la communauté des NouveauxTravailleurs. Les personnes qui deviennent des clientes me choisissent. C’est avec moi qu’elles veulent faire ce coaching, pas une autre coach.

Et d’ailleurs, nous nous choisissons mutuellement puisque j’ai un processus de sélection des personnes que je veux coacher (je n’accepte pas tout le monde et je ne prends que 4 personnes en même temps).

Comment se faire coacher par moi ?

Si tu es dans une phase où tu ressens le besoin d’être accompagnée pour t’aligner avec toi-même, et que tu sens que je suis la bonne coach pour toi (parce que tu es en phase avec ce que je raconte et apprécies ma personnalité), écris-moi ici.

Photo by Helena Lopes on Unsplash

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.